Accueil > Actualités, Economie, France, Société > En France, les enseignants coûtent plus cher qu’en Allemagne… et sont moins bien payés

En France, les enseignants coûtent plus cher qu’en Allemagne… et sont moins bien payés

L’Education nationale offre d’importantes opportunités pour réduire les dépenses publiques. En comparant les situations française et allemande, on se rend compte que les dépenses sont moins bien réparties en France. L’exemple allemand propose ainsi de nombreuses pistes d’économies.

En valeur absolue, la France et l’Allemagne consacrent à peu près les mêmes montants à leur système éducatif, un peu plus de 70 milliards d’euros par an. Mais la France compte 1,65 millions d’élèves de moins que l’Allemagne (14,05%). Il s’ensuit que, rapporté à chaque élève, la France dépense 1103 euros de plus que l’Allemagne (7 084 euros contre 5 981). Cela représente au total un surcoût de 11,1 milliards d’euros.

C’est dans le secondaire que l’écart est le plus important : la France dépense 3 370 euros de plus par élève (+63,68%). Rapporté au PIB par habitant, un élève du secondaire en « consomme » à lui seul près d’un tiers en France contre 16% en Allemagne.

Dans le primaire, la dépense publique par élève est de 5 223 euros en France contre 4 577 euros en Allemagne (soit 646 euros). Ce qui représente une économie potentielle de 2,92 milliards d’euros.

Avec des salaires inférieurs de 34,3% à l’Allemagne en moyenne, ce n’est pas la rémunération des enseignants français qui coûte cher
Constatant un tel écart dans les dépenses, on pourrait s’attendre à que les enseignants français perçoivent un meilleur salaire que leurs voisins d’outre-Rhin… Ce n’est pas le cas, loin de là ! S’il convient de rappeler qu’un enseignant français travaille 11,55% en moyenne de moins que son collègue allemand, force est de constater que le salaire moyen en France, primaire et secondaire confondus, est de 31 021 euros par an contre 47 214 euros en Allemagne (-34,3%).

Il faut ajouter que le salaire moyen de l’enseignant tutoie péniblement le niveau du PIB par tête en France (97% pour le primaire, 105% pour le secondaire) – avec pourtant une formation supérieure de 5 ans et un investissement en temps et capital correspondant –, alors qu’en Allemagne, il représente 155% pour le primaire et 175% pour le secondaire – avec des avantages sociaux comparables à ceux des enseignants français.

Dans le primaire, le salaire annuel moyen est de 29 461 euros en France, contre 42 178 en Alllemagne – soit 12 717 euros de moins (-30,15%).

Article complet ici  :  http://www.atlantico.fr/decryptage/education-depenses-publiques-enseignants-moins-payes-allemagne-jakob-hober-285398.html?page=0,0

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :