Accueil > Actualités, International, Politique > Algérie: Menasra plébiscité à la tête du Front du Changement, nouveau parti islamiste

Algérie: Menasra plébiscité à la tête du Front du Changement, nouveau parti islamiste

L’ancien ministre algérien de l’Industrie Abdelmadjid Menasra a été plébiscité samedi comme chef du Front du Changement, un nouveau parti islamiste. Candidat aux législatives du 10 mai prochain, M. Menasra achève de rompre avec le Mouvement de la société pour la paix (MSP), avec lequel il avait pris ses distances depuis au moins cinq ans.

« Notre parti ne se limitera pas à s’ajouter à la liste des partis, mais apportera un plus à la vie politique », a-t-il lancé aux quelque 2.000 congressistes présents. « Nous allons contribuer au changement auquel aspirent les Algériens et rendre espoir aux jeunes », a promis cet islamiste BCBG de 62 ans qui revendique l’héritage politique et spirituel du défunt Mahfoud Nanah, fondateur en 1990 du Hamas algérien, rebaptisé par la suite MSP.

[…]

Pour l’heure, pas moins de sept partis d’obédience islamiste doivent prendre part au processus électoral, ce qui semble signifier de facto l’échec des appels à des listes communes. Ces partis affronteront donc le rendez-vous du 10 mai en rangs dispersés.

Les politologues estiment que le pouvoir algérien a favorisé délibérément l’essaimage de formations islamistes pour provoquer l’émiettement des voix de cette mouvance. Une façon de tenter de conjurer en amont un succès des formations islamistes dont les leaders croient pouvoir rééditer le succès de leurs « frères » en Tunisie, au Maroc et en Egypte.

                             ***************************


Dernièrement, Abdelmadjid Menasra, a affirmé que le choix politique des Algériens est « islamiste et l’avenir de l’Algérie sera islamiste ». D’autre part, lors de son congres du 17 février 2012, des figures de l’ex‑FIS et du courant salafiste algérien, dont Hachemi Sahnouni et le cheikh Mohamed Ali Ferkous, étaient au premier rang aux côtés d’autres personnalités politiques.  Enfin, il a mis en garde contre l’éventuelle fraude électorale qui risque d’émailler le scrutin du 10 mai prochain. «Je mets en garde les autorités contre toute velléité de fraude, car le peuple qui n’a plus peur, a appris à sortir dans la rue pour moins que ça».

Un personnage éminemment sympathique dont nous tarderont surement pas à entendre parler.

http://www.atlasinfo.fr/Algerie-Menasra-plebiscite-a-la-tete-du-Front-du-Changement-nouveau-parti-islamiste_a25864.html

http://www.lexpressiondz.com/actualite/148423-en-cas-de-fraude-nous-sortirons-dans-la-rue.html

Catégories :Actualités, International, Politique Étiquettes : , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :