Accueil > Actualités, France, Legislatives 2012, Politique > Les purges socialistes commencent !

Les purges socialistes commencent !

le PS est-il totalitaire ?

Olivier Falorni, premier secrétaire du PS de Charente-Maritime, est sur le point de se faire virer du Bureau national socialiste. Ce républicain refuse de retirer sa candidature légitime pour les législatives de la Rochelle, au profit de Ségolène Royal.

Parachutée en échange de sa soumission au Parti, dans la circonscription de La Rochelle, pour les prochaines législatives, Ségolène Royal énerve les élus locaux qui n’en peuvent plus de ces pistons de VIP.

Ainsi, celui à qui la Madone a volé la place, Olivier Falorni, a décidé de maintenir sa candidature malgré l’arrivée de l’ex de Flamby. Dans ces cas là, les méthodes staliniennes du PS sont appliquées à la lettre : le dissident va être exclu du Bureau national, sans pouvoir se défendre.

Aubry et Hollande ont réussi à enterrer définitivement la potiche Ségolène Royal contre quelques garanties, dont l’investiture à La Rochelle pour les prochaines législatives. Pourtant, un homme de terrain, Olivier Falorni, était censé être choisi pour cette circonscription, dans laquelle il travaille tous les jours. En apprenant la nomination de Ségolène Royal à sa place, l’élu local avait fait part de son dégoût profond envers les méthodes de son propre parti :

« Cette tentative de parachutage de Ségolène Royal devient pathétique et de plus en plus insupportable aux yeux de nombreux rochelais et d’habitants de Charente-Maritime. […] Pathétique de s’imposer à tout prix par une décision venue d’en haut sans se soumettre au vote des militants et insupportable, car c’est une décision pour convenance personnelle. La Rochelle n’a pas vocation à devenir un point de chute pour une candidate en déshérence. […]  Si le Bureau national valide cette proposition je n’aurai pas le droit de me présenter devant les électeurs de mon propre parti. Où est la démocratie participative dont parle Ségolène Royal ? »

Si seulement tous les militants du PS pouvaient avoir cette lucidité quant à l’hypocrisie du parti donneur de leçons… On le voit, Olivier Falorni n’est pas un socialiste comme les autres ; il ne s’est pas contenté de parler et a décidé de passer à l’action et de maintenir sa candidature contre Ségo.

C’est alors que le couperet est tombé sur sa tête : «Olivier Falorni a reçu une lettre de la direction du parti lui demandant de renoncer à sa candidature, ce qu’il a refusé. Le Bureau national va donc logiquement constater son exclusion. C’est une décision automatique. Il s’est lui-même mis en dehors du parti», a ainsi précisé le bras droit de Martine Aubry, François Lamy.

Olivier Falorni semble déterminé même s’il sait que «la direction nationale accomplira sa besogne».

On attend avec impatience la réouverture des Goulags quand Hollande sera élu Président de la République…

http://24heuresactu.com/2012/02/21/segolene-royal-fait-virer-falorni-le-ps-est-il-totalitaire/

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :