Accueil > France, Politique, Présidentielles 2012, Société > Nicolas Sarkozy ne séduit plus les périurbains et les ruraux

Nicolas Sarkozy ne séduit plus les périurbains et les ruraux

Les habitants de « la France périphérique fragilisée », réservoir de voix décisif pour son élection en 2007, délaissent aujourd’hui Nicolas Sarkozy pour François Hollande ou encore Marine Le Pen.

 

Mauvaise nouvelle pour Patrick Buisson, qui en a fait l’une des clés de la réélection du chef de l’Etat: Nicolas Sarkozy n’arrive pas à recoller les morceaux avec les habitants des communes rurales et des villes petites socialement fragiles. Cette « France périphérique fragilisée » ne lui fait plus confiance sur les questions d’emploi et de pouvoir d’achat. C’est le principal enseignement du sondage Ipsos/Logica Business Consulting publié ce jeudi.

Cette enquête, réalisée pour Le Nouvel Observateur auprès de 2000 personnes, est d’autant plus digne d’intérêt que cette France-là constitue « l’une des zones de force traditionnelles du Front national » et que la performance de Nicolas Sarkozy y avait été « décisive » pour sa victoire en 2007.

« C’est bien là que Nicolas Sarkozy a asphyxié Jean-Marie Le Pen », qui y fut distancé de 17 points par le candidat UMP.

La France périphérique fragilisée » réunit des communes rurales ou assez éloignées des centres urbains et des villes petites ou moyennes, socialement fragiles ou populaires. Elle pèse près de la moitié (48%) de la population en métropole.

Dans la France périphérique fragilisée, Nicolas Sarkozy recueille 25,5% d’intentions de vote, deux points en-dessous de sa moyenne nationale et quatre de moins que son score au 1er tour de la présidentielle 2007 (29,37%). François Hollande domine, avec 28,5% d’intentions de vote, presque quatre points de plus que Ségolène Royal en 2007. Marine Le Pen obtiendrait 16% (12% pour son père en 2007), 9 points de moins que Nicolas Sarkozy, au lieu de 17 cinq ans plus tôt. Jean-Luc Mélenchon y réaliserait également un bon score (14%). Au second tour, Hollande l’emporterait facilement (56,5%-43,5%).

Son audience dans les banlieues populaires est un autre défi majeur pour le président-candidat: il y recueillerait seulement 22% d’intentions de vote.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/sarkozy-ne-seduit-plus-les-periurbains-et-les-ruraux_1099249.html

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :