Accueil > Actualités, Economie, France, Social, Société > « Sans les artisans, les usines ne fonctionneraient pas « 

« Sans les artisans, les usines ne fonctionneraient pas « 

Le Point : Les artisans, oubliés de la politique industrielle. Pourquoi ?

Jean-Claude Volot : Parce que les muets ont toujours tort. Les transporteurs routiers peuvent se faire entendre, car ils sont capables de bloquer une ville en cinq minutes, mais les autres artisans, non ! Le président de l’APCMA a raison quand il affirme que les artisans de l’industrie ne sont pas visibles dans le radar de l’État. Mais il n’y a toujours pas de fédération des artisans de l’industrie, alors qu’ils sont près de 500 000… Les TPE françaises artisanales – industrielles comprises – représentent un quart du PIB français, soit la même part que les grandes entreprises de plus de 5 000 salariés. Et qui le sait ? Ces artisans sont discrets, invisibles, mais ce sont eux qui viennent dans l’usine du coin pour pour réparer un moteur, une pompe, un vérin, s’acquitter de toutes ces petites tâches de la supply chain qui permettent à la production de se réaliser. Sans ces artisans, les usines ne fonctionneraient pas ! Il faut défendre ces métiers, ils en ont besoin.
Pourquoi ?
Nombre d’entre eux sont malmenés par les donneurs d’ordres. Dans le bâtiment, trois mastodontes dominent le secteur, ils ont racheté toutes les belles entreprises régionales, et ils peuvent avoir des comportements abusifs avec les petits. Nous avons identifié 36 mauvaises pratiques dans ce genre de relations. Sources principales de conflits : les travaux supplémentaires et les modifications de chantiers. On ne parle pas de fifrelins : les sommes peuvent représenter jusqu’à 20% d’un marché…
Nos artisans sont-ils menacés par la concurrence de sous-traitants low cost ?
Oui, de plus en plus. Sur des marchés locaux, on voit apparaître des électriciens ou des plombiers qui arrivent de Belgique ou de Roumanie et ne paient pas les charges du RSI (le régime social des indépendants). Cette concurrence est hyperdéloyale ! Dans une ville comme Lille, par exemple, cela devient un vrai problème. Pourquoi laisse-t-on faire ? Il faudra bien un jour prendre des mesures nationales, notamment exiger des autorisations de travail et obliger les entreprises ou les particuliers clients à demander et enregistrer les références de l’artisan. Mais tout le monde doit s’y mettre : il y a trente ans, une entreprise artisanale comptait en moyenne 1,3 personne ; aujourd’hui, ce nombre est passé à 5. Conséquence, quand vous êtes à la tête d’une TME, cela ne vous intéresse plus de faire de petits travaux. Ce qui laisse le champ libre aux artisans étrangers.
Vous vous battez pour faire passer un message : protégeons nos artisans. Vous avez du mal ?
Oui. Malheureusement, les autorités méconnaissent leur situation et ne valorisent pas suffisamment l’image de marque que véhiculent les artisans français. Pourtant, ils sont les meilleurs du monde ! Leurs confrères américains, par exemple, que je connais bien, sont loin d’être à leur niveau de compétence. Nos artisans sont formidables, grâce au vieux principe du compagnonnage. Si on les encourageait à former des compagnons dans des pays en reconstruction, comme aujourd’hui la Libye et la Tunisie, ceux-ci finiraient par travailler avec des méthodes et des matériaux français. Nous n’avons pas de meilleurs agents pour notre savoir-faire que les artisans.

Le Point n°2060

Jean-Claude Volot est président de l’Agence pour la création d’entreprises, il est aussi médiateur national pour les relations interentreprises.
Catégories :Actualités, Economie, France, Social, Société Étiquettes : ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :