Accueil > Actualités, Economie, France, Politique, Société > 57% des Français pour la limitation des subventions aux associations

57% des Français pour la limitation des subventions aux associations

Le clivage des opinions est à l’origine des appartenances politiques. Le Front de gauche est partagé, craignant de saper l’effort des associations amies. A l’UMP et au MODEM, on est clairement en faveur de cette limitation.

Au moment où on s’interroge sur les voies à suivre pour remettre d’aplomb nos finances publiques, la question se pose du bien-fondé des subventions qui représentent chaque année une centaine de milliards d’euros. Les deux tiers vont aux entreprises et le tiers restant sert au financement de toutes sortes d’associations.

En ce qui concerne les subventions aux entreprises, l’opinion est assez partagée face à leur éventuelle suppression, avec une majorité relative qui y serait favorable : 45 % pour, 33 % contre.

L’analyse des réponses montre que c’est un sujet sur lequel les jeunes électeurs ont du mal à se prononcer. L’opposition aux subventions aux entreprises croît avec l’âge des interviewés.

Au sein des catégories socioprofessionnelles, c’est chez les ouvriers que le rejet des subventions aux entreprises est  le plus marqué. Et c’est chez les travailleurs indépendants que cette mesure est la plus contestée, avec un partage des réponses en deux parts égales.

Politiquement, le Front de Gauche est largement pour supprimer ces subventions alors que l’UMP est le seul groupe où une majorité relative se prononce contre. On peut y voir un clivage idéologique, les uns refusant d’aider « le capital » quand les autres s’inquiètent des répercussions économiques d’une telle initiative.

En ce qui concerne le plafonnement des subventions accordées aux associations à hauteur de la moitié de leurs ressources, le partage des opinions est plus tranché, avec deux fois plus de partisans que d’opposants.

On retrouve un clivage des opinions en fonction des choix politiques des interviewés : les électeurs de gauche sont partagés, craignant sans doute pour les nombreuses associations idéologiquement proches de leurs idées. Les électeurs de droite comme ceux du Modem sont largement favorables à ce plafonnement.

Y a-t-il une propension des gouvernements à favoriser par l’octroi de subventions les organisations « amies » ?

Les Français pensent plutôt que oui, mais à une faible majorité : 43 % contre 35 % de l’avis inverse.

Les électeurs du Modem sont les plus convaincus de l’existence d’un favoritisme politique dans l’attribution des subventions aux associations, sans doute parce que leur éloignement du pouvoir les rend plus méfiants. Ceux de l’UMP sont les seuls à nier cette pratique, pour la raison inverse.

Tableaux consultables ici

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :