Accueil > Actualités, France, Société > La trêve des contrôles RATP crée la polémique

La trêve des contrôles RATP crée la polémique

Les usagers de la Régie, qui pouvaient se permettre, ces quinze derniers jours, de sauter au-dessus des portillons sans être verbalisés, vont retrouver les contrôleurs dès aujourd’hui.

«Depuis hier, les contrôles des voyageurs ont repris normalement sur l’ensemble de notre réseau. » La direction de la RATP est formelle : la trêve des contrôles des billets, qui avait été décrétée ces quinze derniers jours dans certains secteurs sensibles de la capitale, s’est achevée hier, avec la fin des vacances scolaires et du pont du 1er Mai. Les clients de la Régie qui pouvaient sauter au-dessus des portillons sans craindre la verbalisation risquent à nouveau de se retrouver face à des contrôleurs dès aujourd’hui.

« Ce retour à la normale précipité n’est sans doute pas étranger à notre intervention sur ce sujet polémique », décrypte Olivier Cots, secrétaire du syndicat SUD-RATP. Dans un communiqué diffusé la semaine dernière, le syndicat a dénoncé une suspension des contrôles dictée par « des motifs bassement électoralistes ». « Ordre a été donné à l’ensemble des agents […] de ne plus procéder à des contrôles jusqu’au 6 mai sur les grandes gares de Paris (gare du Nord, Châtelet-les-Halles, Montparnasse, Saint-Lazare, etc.). Ceci afin d’éviter tout incident pouvant mettre en exergue la faillite sécuritaire d’un des deux candidats », précisent les responsables de SUD-RATP.

Et les syndicalistes de rappeler le grave précédent du 28 mars 2007, à la gare du Nord. Ce jour-là, à trois semaines du premier tour de la présidentielle, le contrôle d’un jeune voyageur sans billet avait dégénéré en émeute. La banale opération avait tourné à la bataille rangée en pleine gare entre les forces de l’ordre et des centaines de jeunes qui avaient pris la défense du passager interpellé. L’incident avait à l’époque ramené le thème de la sécurité au cœur de la campagne. « Pour éviter que la même chose se reproduise en 2012, les cadres du S2C (NDLR : service du contrôle de la clientèle) ont reçu un e-mail, le 18 avril, leur demandant de lever le pied jusqu’à nouvel ordre. On leur a expliqué oralement qu’il s’agissait d’une demande de la préfecture de police », assure Olivier Cots. « Il n’y a jamais eu de consigne dans ce sens », répondait hier un porte-parole de la préfecture de police.

Phénomène de bandes pendant les vacances

Même démenti partiel à la direction de la RATP. La Régie reconnaît avoir demandé un « allégement momentané des contrôles » dans les gares du Nord, Saint-Lazare et Châtelet-les-Halles. « Mais cela n’a absolument rien à voir avec la période électorale, insiste Isabelle Ockrent, directrice de communication de la RATP. Cela fait suite à une série d’incidents et d’agressions parfois très graves dont nos agents ont été victimes dans ces gares. En période de vacances scolaires, nous sommes confrontés dans ces gares à des regroupements de jeunes, voire à des phénomènes de bandes organisées. Notre responsabilité, c’est d’abord de protéger nos agents. On leur a donc demandé d’alléger les contrôles jusqu’à la rentrée. »

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75005/la-treve-des-controles-ratp-cree-la-polemique-03-05-2012-1982540.php

Catégories :Actualités, France, Société
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :