Accueil > Actualités, France, Politique, Société > « Autoritaire », « cumulard », « féodal » : Jean-Marc Ayrault vu de gauche

« Autoritaire », « cumulard », « féodal » : Jean-Marc Ayrault vu de gauche

Jean-Marc Ayrault a salué dimanche soir avec la victoire de François Hollande une

« Autoritaire », « cumulard », « féodal » : Dans un entretien accordé à Ouest-France (16/05/2012) Françoise Verchère, figure historique de la gauche locale, dresse un portrait sans concession du nouveau Premier ministre, qu’elle décrit comme un oligarque soucieux avant tout d’assoir sa mainmise sur le Pays nantais. Jean-Marc Ayrault vu de gauche.

L’élue de Rezé parle sans détour de Jean-Marc Ayrault, qu’elle a côtoyé de 2001 à 2008 alors qu’elle était vice-présidente de Nantes Métropole et maire de Bouguenais, une commune située au sud de l’agglomération nantaise. Pour cette ancienne membre du PS, qui a rejoint depuis le Parti de gauche, l’homme « dirige Nantes Métropole avec très peu de personnes… Les autres élus ont une petite marge de manœuvre dans leur délégation, mais sur les grandes décisions, ils n’ont aucune prise. » déclare F. Verchère qui enfonce le clou en affirmant : « C’est une apparence de démocratie ».

Selon elle, cette attitude s’explique par le cumul des mandats et des fonctions exercées par l’intéressé : député, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, maire de Nantes, président de Nantes Métropole, une agglomération de plus de 600.000 Habitants. « En s’appuyant sur cinq fidèles, il est sûr qu’aucune décision ne se prenne sans lui. Ce besoin de tout contrôler, c’est probablement un trait de sa personnalité », dit-elle avant d’ajouter qu’il s’agit là sans doute « d’un fond d’anxiété ou d’autoritarisme ».

Au journaliste qui lui fait remarquer que très peu nombreux sont ceux qui osent parler comme elle, Françoise Verchère – qui n’a décidément pas sa langue dans sa poche – affirme tout de go : « parce que je ne lui doit rien » et d’expliquer : « Un pouvoir installé localement depuis longtemps conduit à la féodalité, avec un suzerain et des vassaux. » Pour gouverner localement d’une autre manière, « il faut protéger les élus contre eux-mêmes et contre les dérives de tout pouvoir » affirme l’ancienne maire de Bouguenais, très engagée par ailleurs contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Finalement J.M. Ayrault a-t-il été un bon maire ? A cette question Madame Verchère répond poliment que « ce n’est pas un mauvais maire » – il y a mieux en guise de compliment – avant d’ajouter « mais il est un peu dans l’air du temps. Il a choisi la culture, l’image, pour développer la ville. Mais un développement sans fin est-il une bonne chose ? » Bonne question.

Novopress.info

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :