Accueil > Actualités, France, Politique, Société > Quand l’herbe à neuneu fait planer la politique

Quand l’herbe à neuneu fait planer la politique

 

Que la dépénalisation du cannabis soit la grande préoccupation des Français ces temps-ci, on a du mal à le croire. C’est pourtant le « scandale politique » de ces deux derniers jours, depuis que Cécile Duflot a plaidé mardi pour une telle réforme.

Si on ne voit pas très bien le rapport avec ses toutes nouvelles fonctions de Ministre du logement, on lui reconnaîtra toutefois une remarquable persistance sur un sujet qu’elle et les siens, membres et partisans d’Europe Écologie-Les Verts dont elle est la secrétaire nationale, défendent depuis toujours. Une obsession, chez ces gens-là, tout aussi forte que la sortie du nucléaire. Après la génération passée du « Peace and love », c’est la génération future du « gros pull en laine et défonce pour tous ».  Rien que du bonheur !

Évidemment, sa déclaration a mis en émoi le lanterneau médiatique et politique. Avec une majorité de réprobation, même de la part de certains qui sont ou seraient en accord avec elle. Mais ce n’était pas le moment et c’est sans la moindre honte qu’ils l’assurent tous haut et fort.

C’est que nous sommes en période électorale, à trois jours du premier tour d’élections législatives. Cela pose, on s’en doute, un problème certain à tous ceux qui concourent dans les circonscriptions françaises au nom d’une future majorité présidentielle. Car, évidemment, L’UMP s’est immédiatement empressée de rebondir sur la déclaration de la Ministre écologiste pour fustiger le laxisme présumée de la gauche sur la question.

Alors, les ténors socialistes tentent tant bien que mal d’éteindre l’incendie allumée par leur alliée… De François Rebsamen, sénateur-maire de Dijon qu’on dit très influent à l’Élysée – « Disons que ce n’est pas le moment, elle l’a fait à titre de secrétaire nationale » – à Claude Bartolone, député et président socialiste du conseil général de Seine-Saint-Denis qui a qualifié sur France Info – d’« erreur de jeunesse gouvernementale » ses déclarations, en passant par le chef du gouvernement qui a déclaré le jour même : « Le gouvernement n’a rien dit sur ce sujet. »

Courage, fuyons.

Quoi que l’on pense du sujet, on se doute que la question de la légalisation de « l’herbe à neuneu » tombe d’autant plus mal en ces temps où, après avoir chassé les fumeurs de tabac de l’intérieur de tous les lieux publics, on menace de les interdire de terrasse de café ou de restaurant, voire même, pour les plus enragés des talibans de l’hygiénisme, de prohiber totalement en ville leur abominable habitude tabagique.

Il serait donc pour le moins fort de tabac – sans jeu de mot – qu’on permette alors aux zombis de la défonce de s’ébattre sans vergogne sous leur nez.

À moins encore que ce ne soit une idée, pas plus sotte qu’une autre, finalement, pour remplir les caisses de l’État… Gageons que les fumeurs de cannabis, encouragés par la légalisation du cannabis, n’hésitent guère à se rouler un pétard en place publique… Nul doute que la répression policière ne s’abatte sur eux avec la même hargne que sur les fumeurs de tabac… Rappelons que la consommation de stupéfiants est déjà tout autant réprimée que l’ivresse chez les automobilistes.

Si le prix de la barette devait chuter avec sa légalisation, nul doute que sa consommation, elle, ne devienne rapidement un luxe hors de prix.

Bienvenu alors, à tous les neuneus, chez les cochons de payeurs !

Retrouvez cette chronique et les précédentes sur le site http://www.francephi.com, « Espace Philippe Randa »

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :