Accueil > Actualités, Economie, France, Société > Avec 30 litres par an, les Français sont de « petits buveurs »

Avec 30 litres par an, les Français sont de « petits buveurs »

Brunes, blondes ou rousses : si elles représentent une bonne part de l’activité des cafetiers et autres hôtels-restaurants, les bières ne sont pas la boisson préférée des Français, loin s’en faut. Avec « seulement » 30 litres de bière consommés par an, nous serions de « petits buveurs ». Loin derrière les Tchèques et les Allemands. Car dans l’hexagone, c’est le vin qu’on préfère. En tout cas, on en boit quatre fois plus.

 

 Les taxes sur les bières vont donc augmenter. C’est l’une des mesures prises dans le cadre du budget de la Sécurité sociale. Cela correspondra à une hausse équivalente à 5 centimes sur un demi de bière, a précisé le gouvernement. Et rapporterait 480 millions d’euros.

D’un point de vue purement arithmétique, sans entrer dans d’autres considérations liées à la situation des viticulteurs, une augmentation sur le vin aurait été bien plus profitable aux caisses de la Sécu : dans l’hexagone, c’est le vin qui domine, et très largement. Selon les Brasseurs de France, le vin représente 59% de la consommation d’alcool, contre 16% pour la bière. Les spiritueux se situent entre les deux, avec 25%.

30 litres en France contre 107 en Allemagne
Plus concrètement, cela représentait, en moyenne en 2009, par Français, 30 litres de bière consommés par an. Un « score » qui fait de la France l’avant-dernier pays consommateur en Europe, toujours selon Brasseurs de France. Par comparaison, les Tchèques, plus grands buveurs du continent, en éclusent 135 litres par an, suivis des Allemands avec 107 litres.

Consommation en baisse
Ce marché de la bière est d’ailleurs en déclin structurel depuis 30 ans : il ne faut pas se fier au nombre de packs de bière qui passent sur les tapis des caisses d’hypermarchés le samedi en début de soirée. Près de 20 millions d’hectolitres de bière ont été consommés en 2010. Mais cela représente une baisse de 1,7% par rapport à 2009.

Mais il n’y a pas que dans les commerces de distribution que les amateurs s’approvisionnent : la bière représente une importante source de revenus pour les cafés et restaurants. Selon la Fédération nationale des boissons (FNB), blondes, brunes et autres rousses représentent plus du tiers du revenu global de l’activité boissons des cafés/hôtels/restaurants.

La France, premier exportateur mondial de malt
Et si la consommation est en déclin, ce n’est pas faute de pouvoir « consommer local » : la France est le 9e pays producteur de bière en Europe avec 16,3 millions hectolitres produits en 2010. Parmi les marques françaises en vedettes, on trouve les alsaciennes Kronenbourg – la plus consommée en France – et Fischer (groupe Heineken). Et du côté des matières premières, la France est le premier producteur d’orge de brasserie en Europe (3,5 millions de tonnes produites en 2010) et le premier exportateur mondial de malt (1,3 million de tonnes). Soit une filière qui, dans son ensemble, pèse 12,8 milliards d’euros pour 71.500 emplois, selon Brasseurs de France.

Le Telegramme

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :