Accueil > Actualités, Economie, France, Société, Techno > La SNCF teste son train « intelligent » sur la ligne D

La SNCF teste son train « intelligent » sur la ligne D

Un train capable de compter ses voyageurs, d’informer le centre de maintenance en cas de panne et communiquer les infos trafic en temps réel aux usagers. La SNCF teste le train intelligent sur soixante-dix rames de la ligne D du RER. Le dispositif high-tech, baptisé « Train communicant », équipe également tous les trains franciliens, ces rames nouvelle génération, conçues par le constructeur canadien Bombardier. Les  Franciliens arrivent progressivement sur la ligne H (Paris-Luzarches et Paris-Persan-Beaumont), la ligne P Paris-Meaux puis la ligne L 3 (Saint-Lazare-Cergy) du réseau Transilien. « Une sorte de magic box permet de rendre le train intelligent avec quatre services embarqués : la géolocalisation, le comptage automatique des voyageurs, le télédiagnostic du matériel roulant et l’information voyageurs », résume-t-on à la SNCF. Le but est, qu’en 2014, 80% des trains Transilien soient équipés d’au moins une des quatre fonctionnalités pour faciliter le quotidien des 2,9 millions de voyageurs.

Grâce au GPS, le train communique sa position toutes les 20 secondes, affinant ainsi les informations transmises par les balises fixes placées le long des voies. En cas d’incident et d’immobilisation d’un train, la cellule de crise peut, par exemple, le localiser avec précision pour une prise en charge rapide des voyageurs.

Autre application, le comptage voyageurs grâce à des capteurs infrarouges situés au-dessus des portes. Le but est notamment d’adapter l’offre à chaque gare : fréquence, desserte, composition des trains…

En cas de perturbation, la cellule de crise peut estimer le nombre de bus de substitution à commander. A terme, la SNCF envisage aussi de se servir de ces chiffres précis pour informer les voyageurs à quai du remplissage des rames avant l’arrivée du train pour qu’ils sachent où se positionner pour monter plus facilement. « Sollector », c’est le nom de baptême de la troisième application du train communicant. « Elle surveille, collecte et transmet aux STF (supervision technique de flotte) et aux technicentres, en temps réel, l’état technique du matériel en circulation », détaille la SNCF. Parmi les informations transmises : les signaux de panne, les révisions à venir… L’objectif étant, par exemple, d’anticiper ou de gérer au plus vite les pannes. Enfin, pour éviter que les voyageurs ne restent coincés dans un train sans information, la SNCF crée Ogive. L’application permet de diffuser en temps réel, par des messages vocaux ou sur des panneaux d’information, des informations sur les conditions de circulation sur la ligne et les réseaux de correspondance : travaux, retards, incidents…

Le Parisien

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :