Accueil > Actualités, Economie, France, Politique, Société, Vidéo > « Abruti de fonctionnaire » décrit la mairie de l’intérieur

« Abruti de fonctionnaire » décrit la mairie de l’intérieur

En lisant vite : « En rire ou en pleurer » Henri Rouant-Pleuret, le pseudonyme qu’a choisi Jérôme Morin pour signer « Abruti de fonctionnaire », publié aux Editions du Panthéon en novembre 2011, est lourd de sens. Amer, ce père de famille de 39 ans y décrit son quotidien d’employé à la mairie de« Poufoulah » — en réalité Pontault-Combault, une ville de 35000 habitants en Seine-et-Marne.

Selon lui, « le monde du burlesque, du sidérant, de l’hilarant et de l’exaspérant ». Il transgresse aujourd’hui son devoir de réserve et se livre dans nos colonnes.
L’ouvrage, qui s’est déjà vendu à plus de 3 000 exemplaires, fait du bruit. De nombreuses personnalités ont apporté leur soutien à l’auteur sur le réseau social Facebook. Il s’inscrit dans la veine d’« Absolument dé-bor-dée» de Zoé Shepard, où cette agente du conseil régional d’Aquitaine relate les dysfonctionnements de son institution. Dans son ouvrage, Jérôme Morin dénonce un manque de communication flagrant entre élus et employés territoriaux. Il s’étonne de fonctionnaires qui font tout pour ne pas travailler, regrette de ne jamais pouvoir prendre la moindre décision. Sa motivation des premiers jours s’effrite dans l’ambiance délétère qu’il décrit. Au long de ces 297 pages parsemées de réflexions personnelles, il expose son mal-être dans une mairie frappée, selon lui, d’immobilisme.

Témoignage à visage découvert

Monique Delessard, maire PS de Pontault-Combault, essuie ces critiques d’un revers de la main.«Je n’ai pas lu ce livre et je ne souhaite pas répondre à ce genre d’attaque, assène l’élue. Il suffit de regarder tout ce qu’entreprend la ville pour comprendre que notre vision des choses est bien plus large que ce que raconte son auteur. »
Jérôme Morin ne s’est pas contenté d’un livre pour critiquer sa mairie. En 2010, il a créé un blog en collaboration avec d’autres habitants de Pontault-Combault. Ils y ont dénigré la gestion de la commune pendant plusieurs mois. Monique Delessard et Sébastien Podevyn, 3e adjoint au maire, ont fini par porter plainte contre X en mars 2011 pour diffamation. Le blog a fermé mais l’enquête s’est poursuivie. En juillet 2012, la police a confondu Jérôme Morin. C’est ce qui le pousse à témoigner à visage découvert aujourd’hui, bien que les plaignants ignorent encore son identité. Quitte à être acculé, il préfère tout déballer.
«Abruti de fonctionnaire», signé Henri Rouant-Pleuret, Editions du Panthéon. 297 pages. Prix : 20,28 €. Disponible sur Fnac.com ou sur commande en magasin.

AUDIO : Le témoignage du fonctionnaire

Le Parisien

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :