Accueil > Actualités, Culture, France, Société, Vidéo > Pourquoi je ne suis pas devenu délinquant

Pourquoi je ne suis pas devenu délinquant

Un reportage au journal de 20h de France 2 ce 12 octobre 2012 m’a particulièrement touché, car il m’a rappelé mon propre parcours, de petit délinquant à l’école publique, à élève studieux (et même doué) à l’école privée. Ce qui démontre que l’éducation joue un rôle fondamental dans la société, et que l’école publique, à tendance marxiste, est complètement dépassée par les événements.

L’internat dont il est question dans ce reportage de France 2 est un modèle d’éducation de qualité selon moi : autorité sans en abuser, respect de la hiérarchie et du règlement, ambiance studieuse, cadre agréable sont les éléments rêvés pour l’éducation d’adolescents qui vivent une crise d’identité et qui ont besoin de repères.

 

Sans ce genre d’école, de la 5ème à la 1ère, je serais resté le petit délinquant que j’étais à l’âge de 10 ans, et qui sait où je serais aujourd’hui… Mon histoire est terriblement banale : plutôt bon élève, je tombe dans la facilité en 6ème, tandis que les professeurs sont une fois sur deux (je dis bien une fois sur deux) absents et dans la plupart des cas non remplacés. Je traîne avec mon ami d’origine cambodgienne dans les rues de Lyon, mes parents n’étant pas tenu au courant de ces absences de professeurs, et de l’école qui nous laisse rentrer chez nous alors que nous sommes théoriquement sous sa responsabilité. Pour nous occuper, évidemment, nous commettons des bêtises, que j’ai pu raconter en détail dans mon premier livre Avoir 20 ans en France. Notamment le fait de voler des insignes de voitures pour les revendre ensuite dans la cour de l’école, en échange de l’argent de poche de nos petits camarades. La goutte d’eau qui fit déborder le vase, c’est quand le père de mon ami le prend sur le fait et l’amène au commissariat pour lui faire comprendre les choses.

Mes parents réagissent en décidant de me mettre en privé, ce qui va nécessiter de leur part un énorme investissement financier, alors qu’ils ne roulent pas sur l’or. Mais on n’a rien sans rien. Imaginez les petits délinquants en puissance de 11 ans, mon copain et moi, qui arrivons dans ce genre d’établissement… Des anecdotes comme ces adolescents qui doivent ramasser les papiers une heure dans la cour, j’en ai à la pelle. Notre plus grosse bêtise, ne pas aller à la cantine, nous l’avons payé en apprenant de 18h à 21h un texte d’une page en anglais, avec récitation au directeur dans son bureau. Mais nous n’étions pas au pensionnat, donc en théorie nous devions revenir chez nous à partir de 18h…

Ce directeur était très charismatique, nous le craignions et en même temps il nous faisait apprendre à vitesse grand V. Je baragouinais quelques mots d’anglais en 6ème, et en 4ème j’étais quasiment bilingue, après 2 voyages en Angleterre et les cours du directeur. Un seul exemple de ces cours : il nous diffuse les informations de la chaine anglaise Skynews, puis éteint le poste. Il demande à l’un d’entre nous de se lever et d’expliquer, en anglais, ce que nous avons compris. Je ne connais pas meilleure motivation que la volonté de ne pas se faire humilier en public. En tout cas cela a marché pour moi, et pour beaucoup de mes petits camarades.

Nous avions interviewé Anne Coffinier en 2010, qui nous déclarait que “l’Education nationale a oublié la dimension morale de l’éducation”, si vous l’avez raté à la première diffusion n’hésitez pas à la découvrir, elle n’a pas pris une ride :

 

Pour en savoir plus n’hésitez pas à visiter son site Créer son école.com. Nous sommes révoltés que les parents qui veulent le meilleur pour leur(s) enfant(s) et qui veulent le(s) mettre dans une école privée doivent payer deux fois : une fois à l’Education nationale où leur enfant ne va pas ou plus, et une fois à l’école privée qui est de plus très chère. C’est tout simplement du racket, et cela démontre une fois de plus que notre pays doit se séparer au plus vite de ses tendances communistes qui ne laissent pas le choix de vivre comme on le souhaite dans ce pays.

 

Enquête & Débats

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :