Accueil > Actualités, Economie, France, Media, Politique, Propagande, Société > L’UFC-Que Choisir dénonce l’arnaque du diesel

L’UFC-Que Choisir dénonce l’arnaque du diesel

L’association de consommateurs estime que la fiscalité en faveur du diesel oriente les automobilistes vers un choix erroné. Dans 71 % des cas, les Français ne roulent pas assez pour compenser le surcoût à l’achat d’un véhicule diesel.

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a réclamé jeudi un alignement progressif de la fiscalité du diesel et de l’essence, afin de ne plus « biaiser le choix des consommateurs » en faveur du gazole, qui n’est pas systématiquement plus économique à l’usage.

« Plus cher à l’achat mais aussi à entretenir et à assurer, le diesel, pour être rentabilisé, implique un usage intensif du véhicule, soit en général au moins 20.000 km par an », ce qui n’est pas le cas de la plupart des automobilistes ayant opté pour cette motorisation, souligne l’association, sondage à l’appui.

D’après une étude qui a été réalisée pour elle par l’institut CSA auprès de 1.048 personnes, « le diesel est considéré comme offrant un avantage tarifaire indéniable par rapport à l’essence », 84% des intéressés roulant au diesel en faisant un critère majeur dans l’achat de leur véhicule. Mais 71% de ces mêmes sondés roulant au diesel disent parcourir moins de 20.000 km par an. Ce qui fait dire à l’association que « le diesel n’est donc pas un choix rationnel, par rapport à l’essence, pour une majorité de ménages ».

80% de la consommation de carburant

En outre, pour « faire enfin baisser » les dépenses liées à l’automobile, qui constituent le « deuxième poste budgétaire des ménages », elle veut que les consommateurs soient mieux informés sur ces questions, et que le gouvernement agisse « sur l’ensemble du secteur de l’après-vente automobile », c’est-à-dire l’entretien et la réparation des véhicules.

Réputé meilleur pour le climat que le moteur à essence car il génère moins de CO2, mais décrié à cause des effets sur la santé de ses émissions de particules fines et de dioxyde d’azote, le diesel a connu un succès remarquable en France, soutenu par une politique fiscale avantageuse. Il représente environ 60% du parc automobile français et plus de 80% de la consommation de carburant.

L’UFC-Que Choisir a présenté ces propositions à la veille de la remise au gouvernement du rapport final sur les marges nettes dans la filière pétrolière, confié à l’Inspection générale des Finances et au Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologie.

AFP via Les Echos

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :