Accueil > Actualités, Loisirs, Social, Société, Techno > Comment le jeu Tetris exploite notre obsession pour le rangement

Comment le jeu Tetris exploite notre obsession pour le rangement

Et si le succès de Tetris résidait dans le fait que le jeu exploite notre obsession à accomplir des tâches, encore et encore, et encore…

Depuis le lancement de Tetris en 1986, des millions de personnes ont perdu des milliers d’heures à emboîter des pièces qui tombent du ciel les unes dans les autres.Le tout, sur fond de musique obsessionnelle. L’écrivain Jeffrey Goldsmith, lui-même accro au jeu, a désigné le jeu comme « pharmatronic ».. En clair, un jeu vidéo doté du même potentiel addictif qu’une drogue.

Dans un article de la BBC, Tom Stafford, professeur de psychologie cognitive à l’université de Sheffield, estime que ce qui nous attire tant dans les jeux comme Tetris, c’est notre appel psychologique à ranger. Pour lui, beaucoup de jeux ne sont en fait qu’une forme de rangement ritualisé. Prenez par exemple le billard. Une personne casse, en clair met la table sens dessus dessous, pour que les joueurs puissent ensuite ranger chaque boule dans les trous. Tetris fonctionne sur le même principe. Le joueur range, alors que l’ordinateur continue d’envoyer des blocs. En somme, de semer la pagaille.

Le succès de Tetris s’explique également par ce que les psychologues appellent l’effet Zeigarnik. Les tâches inachevées restent généralement dans notre mémoire, mais une fois accomplies, nous les oublions aussitôt. Si Tetris parvient à captiver notre attention aussi longtemps, c’est aussi parce que le jeu crée constamment des nouvelles tâches, qu’il nous faut absolument accomplir pour être satisfait.  Chaque action nous permet de résoudre une partie du puzzle, remplir une ligne, qui disparaît de suite, pour créer une nouvelle tâche. Tetris est en fait un jeu auquel on peut jouer à l’infini et qui procure toujours la même satisfaction.

D’autres études montrent également que les joueurs de Tetris préfèrent faire faire des rotations aux pièces plutôt que de réfléchir à quelle position opter pour qu’elle s’emboîte avec les précédentes. Le jeu a même donné son nom à ce qu’on a appelé l’effet Tetris en intelligence artificielle. L’effet Tetris désigne le fait qu’une perception hâtive occasionnellement fausse peut se montrer plus efficace qu’une analyse exacte dont le résultat serait venu trop tard. Ce principe de sélection se retrouve dans des algorithmes et les heuristiques employés en intelligence artificielle.

L’esprit humain s’organise autour de la poursuite d’objectifs. Et seulement une fois qu’un objectif est accompli, il peut passer au suivant.

Tetris exploite en fait ce plaisir de base en créant de la frustration, que le jeu satisfait aussitôt… pour mieux créer une nouvelle frustration.

Atlantico

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :