Accueil > Actualités, Culture, France, Histoire, Politique, Propagande, Société > Quand la France était fière de ses colonies

Quand la France était fière de ses colonies

 Jamais l’empire français ne fut mieux glorifié que dans les manuels scolaires édités sous l’autorité de la gauche de Léon Blum durant les années 1936-1939. À relire.

À l’époque, Bamako n’était pas la capitale du Mali mais celle du Soudan. Un pays qui était l’une des sept colonies de l’Afrique-Occidentale française (A-OF, 3,7 millions de kilomètres carrés, 14,5 millions d’habitants). Il suffisait alors de 14 000 Français pour en assurer le développement et y maintenir la paix. C’était il y a longtemps, avant guerre, bien avant la décolonisation, la fin des empires et l’indépendance de l’Algérie. Et voilà que, trois semaines après avoir déclaré, le 20 décembre dernier à Alger, que la colonisation était « un système profondément injuste et brutal », le président de la République décide de renvoyer des soldats français sur ces terres de latérite rouge si souvent parcourues par nos marsouins et nos légionnaires. Ce n’est pas l’Algérie certes, mais ce furent les colonies. Ces colonies que chantait si bien la gauche du Front populaire, celle de Léon Blum dont l’actuelle majorité se revendique tant. Il faut relire comment cette gauche-là enseignait la colonisation durant ces années d’avant-guerre où elle fut aux affaires (1936-1939).

Article dans son intégralité sur Valeurs Actuelles

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :