Accueil > Actualités, Faits divers, International, Propagande, Société > Un conseiller municipal suspendu pour avoir comparé la burqa à un sac-poubelle

Un conseiller municipal suspendu pour avoir comparé la burqa à un sac-poubelle

 

Le scénario est désormais classique. Un type pas spécialement subtil poste sur Internet une plaisanterie politiquement incorrecte. Les gros médias la découvrent, le dénoncent, donnent son nom et sa profession, le mettent au pilori. Les associations communautaristes s’en mêlent, la police et la justice interviennent, ses collègues et amis se hâtent de prendre leurs distances, la mort sociale n’est pas loin.

 La dernière personne, outre-Manche, à payer très cher son sens de l’humour est Chris Joannides, conseiller municipal conservateur du district londonien d’Enfield. Sur sa page Facebook (photo ci-dessus), il avait posté une photo d’une femme en burqa, flanquée de sa fille, également en burqa, et de deux sacs-poubelles. Légende : « Je l’ai rencontrée là et je lui ai dit qu’elle avait trois beaux enfants. Elle n’avait pas à se mettre en rage et à me menacer. C’était juste une erreur ! »

Le Guardian a consacré tout un article à ce « racisme contre les musulmans ». Selon Azad Ali, président du Muslim Safety Forum, « c’est un exemple choquant de l’islamophobie institutionnalisée et normalisée. Nous comptons que le Parti conservateur prendra une position vigoureuse contre ce comportement, et qu’il prouvera que ses efforts en direction de la communauté noire et des minorités ethniques ne sont pas purement symboliques. Nous suivrons en outre cette affaire avec la police de Londres et veillerons à ce que toute la rigueur de la loi soit appliquée ».

Le groupe conservateur au conseil municipal d’Enfield a immédiatement suspendu Joannides. Le conseil pourrait de son côté prendre des mesures disciplinaires. Le Guardian souligne que l’affaire survient au moment précis où David Cameron cherche désespérement des solutions pour accroître la très faible popularité du Parti conservateur parmi les électeurs des minorités ethniques.

Joannides paraissait à l’origine un choix habile, puisqu’il est Chypriote grec d’origine, et qu’Enfield abrite des milliers d’électeurs de cette communauté. Las, le district compte aussi de nombreux Chypriotes turcs et la page Facebook de Joannides contiendrait aussi « des choses propres à offenser les personnes qui ont un héritage chypriote turc ». Quand le communautarisme électoral devient un casse-tête…

Chris Joannides avait refusé de répondre aux journalistes du Guardian et s’était contenté de supprimer sa page facebook. Il a depuis tenté de se justifier dans le Daily Mail : « Je ne suis pas, n’ai jamais été, et ne serai jamais islamophobe. J’appartiens moi-même à une minorité ethnique et je suis parfaitement conscient des préjugés auxquels les gens peuvent être exposés. Les commentaires que j’ai faits étaient contre le terrorisme et le fondamentalisme islamiques, y compris la diabolisation des femmes, c’est-à-dire quelque chose qui concerne le monde entier, à la lumière des attaques terroristes contre l’Occident depuis le 11 septembre ». Ces explications assez laborieuses n’ont pas apaisé la polémique. D’après la seule habitante d’Enfield interrogée, ou du moins citée, par le Daily Mail, une certaine Samantha Cox, les propos du conseiller « pourraient sembler inoffensifs, mais ils sont incroyablement insultants ».

Novopress

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :