Accueil > Actualités, France, International, Politique, Propagande, Société > Caroline Fourest, une semi-lettrée à la solde d’Eurabia

Caroline Fourest, une semi-lettrée à la solde d’Eurabia

La diffusion sur France 5 de l’émission en plusieurs parties « Les réseaux de l’extrême » ne nous aura rien appris d’essentiel que nous ne sachions déjà sur l’extrême-droite ou sur les islamistes.

Mais elle aura au moins permis de faire tomber les masques et de confirmer ce que plusieurs chercheurs ou auteurs (parmi lesquels, notamment, Pierre-André Taguieff, Bat Ye’or ou l’auteur de ces lignes) répètent depuis plusieurs années : Caroline Fourest n’est pas une « amie » de la communauté juive ou d’Israël… Elle n’est pas non plus une intellectuelle à proprement parler, mais plutôt une militante et une « semi-lettrée », qui a mis ses modestes capacités de réflexion et son ambition démesurée au service de sa carrière (fulgurante, il faut le reconnaître) et au service d’une idéologie : Eurabia.

[…]

Si Caroline Fourest déteste tellement les tenants de la théorie Eurabia – théorie politique que les faits confirment jour après jour sur le sol européen – c’est, comme me l’expliquait récemment Bat Ye’or, parce que Fourest fait elle-même partie d’Eurabia !

Elle a siégé longtemps à la Fondation Anna Lindh, fondation qui n’est pas un simple organisme de recherche, mais un acteur politique aux moyens financiers considérables et aux visées bien précises… Acteur central du « Partenariat euro-méditerranéen », la Fondation Anna Lindh est en fait, comme l’a montré Bat Ye’or dans son livre Eurabia*, le cheval de Troie de l’islamisation culturelle et politique de l’Europe.

De même que l’URSS recrutait autrefois des intellectuels prestigieux en Occident (comme Ernest Hemingway) pour défendre la politique de la « patrie du socialisme », l’Union européenne recrute aujourd’hui des intellectuels – par le biais de la Fondation Anna Lindh – pour défendre le projet politique euro-méditerranéen. Et si Mme Fourest pourfend aujourd’hui le « fanatisme » israélien et s’abstient de dénoncer le projet politique de Tariq Ramadan – préférant le contredire uniquement sur le sujet très réducteur de l’homosexualité – c’est parce qu’elle est devenue une militante au service du projet euro-méditerranéen.

Article dans son intégralité sur Dreuz

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :