Accueil > Actualités, France, Politique, Société > Après le « A » des apprentis, le « V » des vieux conducteurs ?

Après le « A » des apprentis, le « V » des vieux conducteurs ?

Jean-Marc Ayrault s’est vu remettre lundi trois rapports supplémentaires sur la dépendance pour mettre au point sa loi sur « l’adaptation de la société au vieillissement », promise pour la fin de l’année. L’un d’entre eux préconise de mettre en place une vignette pour signaler les vieux conducteurs.

Dans son rapport intitulé « L’adaptation de la société au vieillissement de sa population », Luc Broussy, ancien délégué général du Syndicat des maisons de retraite privées, fourmille de propositions. Parmi elles, l’auteur suggère « la pose d’un autocollant à l’arrière de la voiture indiquant que le conducteur a un âge avancé« , ce qui encouragerait selon lui son entourage à la prudence et au respect.

Pour justifier cette proposition, Luc Broussy explique que les vignettes signalétiques sur certains conducteurs existent déjà. N’est-ce pas déjà le cas pour les tout nouveau conducteur qui doivent coller un autocollant avec un grand « A » quelques années après la validation de leur permis de conduire ?

« Personne ne trouve cela anormal, ni stigmatisant. Tout automobiliste est dès lors prévenu que le conducteur devant nous est potentiellement à risque », justifie l’auteur qui remarque par ailleurs que d’autres types de conducteur, les jeunes parents, eux croient utile d’apposer un autocollant « Attention bébé à bord ».

Une vignette plutôt qu’une interdiction

Il faut dire que Luc Broussy n’est pas partisan d’une interdiction de conduite à partir d’un certain âge comme cela est régulièrement évoqué au grès de faits-divers dramatiques. « La génération des ‘il est interdit d’interdire’ aura du mal à se voir interdire le volant ! » relève-t-il malicieusement invoquant plus sérieusement le sentiment de couperet social qu’une telle mesure pourrait avoir.

Aussi, l’auteur du rapport préconise  » la pose d’un autocollant à l’arrière de la voiture indiquant l’âge avancé du conducteur. » Il serait facultatif à partir de 75 ans, mais obligatoire dès 80 ans. A côté de cette mesure symbolique, Luc Broussy propose le développement de stages de remise à niveau ou des séances d’évaluation, un encouragement à des limitations progressives comme la nuit ou aux heures de pointe.

En Espagne, les plus de 65 ans ne peuvent plus passer leur permis de conduire et en Finlande, il est carrément retiré à l’âge de 70 ans. Des contrôles médicaux sont obligatoires au Danemark, en Irlande, en Norvège ou en Suisse et les Britanniques doivent, à partir de 70 ans, renouveler leurs permis tous les 3 ans, moyennant avis médical.

Direct Matin

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :