Accueil > Actualités, France, Media, Société > Porno: les recherches des internautes par nationalités

Porno: les recherches des internautes par nationalités

Quels sont les termes les plus tapés par les internautes pour trouver leur bonheur sur les sites porno? Le site PornMD -qui se définit comme le plus grand moteur de recherche de contenus pornographiques au monde- a répondu à cette question dans une infographie interactive qui en dit beaucoup sur les « goûts » de chacun.

Porno: tour du monde (du plaisir) en solitaire

Qui a dit que le patriotisme était mort dans les pays européens ? En Espagne du « spanish », en Italie de l’ « italian » et en France du « french » et… de la « beurette ». En Europe de l’Est c’est plus glauque. La Roumanie se démarque avec un « Mom and son » (rapports incestueux entre mère et fils) particulièrement flippant en top des recherches. On avait bien dit qu’ils n’étaient pas prêts à nous rejoindre… En Hongrie il y a un peu de tout dans le pire, avec du « grandpa gay » qui côtoie le bondage et le « scat » (scatophile, ou l’amour des excréments). Et en République Tchèque, on se masturbe sur du « fist ffm » (fist pour poing, introduits dans un orifice sexuel, et ffm pour female female male) et de la « castrated shemale » (transexuel castré), ce qui est quand même vraiment… troublant. Et précis, aussi.

Au-delà des goûts pour telle ou telle pratique sexuelles, on remarque que les internautes aiment le porno « de chez eux ».

On retrouve ensuite les noms de stars du X ou tout simplement de célébrités féminines dont les internautes cherchent à voir une sextape. Les Italiens cherchent ainsi les vidéos de l’actrice Sara Tommasi, les Ukrainiens celles de Kim Kardashian.

Les données de PornMD montrent également que les termes « teen » (jeunes filles), « milf » (mères) ou encore « amateurs » sont universels même si leur popularité varie de pays en pays. Quant à l’orientation sexuelle entre parenthèses dans l’infographie, elle est indiquée car le moteur de recherche permet à l’internaute de spécifier s’il recherche des contenus « hétérosexuels », « gays » ou « transgenres ».

Si l’homosexualité se retrouve un peu partout où elle n’est pas très acceptée dans la société, la Lybie arrive en tête avec son « Silver daddies gay » (papi au cheveux gris) en recherche porno numéro un. Le Kenya préfère de la « monster cock (gay) » (grosse b…, pour traduire franchement), et l’Afrique du Sud culmine à quatre recherches à connotation homo dans son top 10. Ce qui reste moins que le Japon, où c’est la moitié des tags qui sont dédiés aux plaisirs entre hommes. Et au Kazakhstan, le « russian boy (gay) » domine les charts. Surprenant, n’est-ce pas ? Le Vénézuela reste toutefois le pays le plus gay friendly, avec huits tags à caractère homosexuel sur les 10 du classement.
Au Maroc on cultive un certain paradoxe, avec « anorexic »  en troisième position, suivi immédiatement par « big ass ». On sait se montrer francophile aussi, avec « mon pote » ( ?!) en neuvième place. Touche pas à mon pote ! Enfin si, allez, si tu veux… La Chine défie quant à elle toutes les règles de la géopolitique en plaçant le tag « Japan » en première position. Les Pakistanais, eux, regardent l’ennemi se faire sodomiser.

Huffington & Marianne

Catégories :Actualités, France, Media, Société
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :