Accueil > Actualités, Culture, France, International, Media, Propagande > Qatar, la stratégie de l’ogre, de Malbrunot et Chesnot : l’émir obsédé par la Syrie

Qatar, la stratégie de l’ogre, de Malbrunot et Chesnot : l’émir obsédé par la Syrie

L’intervention du Qatar dans le soi-disant « printemps arabe » est un secret de Polichinelle. Le Qatar, manifestement, roule pour lui-même et manie le double jeu à tous les échelons de la politique internationale. Il poursuit son offensive au Mali, en Tunisie et en Syrie comme il l’a fait en Libye. Jusqu’à présent il a réussi à berner l’Occident, France incluse. La France peut-elle poursuivre cette « amitié » contre-nature et avaler toutes les couleuvres possibles pour préserver quelques investissements dans  l’Hexagone, notre base militaire à Doha et nos ventes d’armes ?

L’auteur de l’article ci-après est Sami Kleeb, du journal libanais  Al-Safîr (*). Il commente la sortie, le 14 mars 2013, d’un livre sur le Qatar, « Qatar, la stratégie de l’ogre »

La conclusion à laquelle est parvenu le livre français Les secrets du coffre-fort (1) attire l’attention. Cette conclusion dit : « Hamad contre Assad, un des deux partira ». Les deux auteurs, Georges Malbrunot et Christian Chesnot, lèvent le voile sur ce qui se déroule dans les coulisses des diplomaties occidentales et arabes. La teneur de la conclusion est que « le  prince du Qatar est devenu obsédé par la Syrie et qu’il considère l’affaire comme personnelle car il sait que, si Assad s’en sort, ce sera à lui le cheikh Hamad, de payer le prix. C’est pour cela, qu’il emploie toute son énergie à  faire chuter Assad. ».

Les auteurs rapportent mot à mot ce que disait un cousin du prince du Qatar. Il y a aussi d’autres paroles dont l’origine cette fois-ci est un diplomate européen à Doha : « Si la crise syrienne se prolonge, cela entraînera une rupture de l’équilibre interne à Doha. Car il y a une lutte entre le Premier ministre (le cheikh Hamad bin Jacem bin Jabr al-Thâni), architecte de la stratégie qatarie en Syrie, et le dauphin (Tamîm) qui agit d’une façon différente dans ce dossier ». Un autre diplomate français que les auteurs ont rencontré affirme que « les autorités du Qatar ne planifient pas au long terme (dans la crise syrienne) mais agissent sur le court terme … ce qui représente leur point de faiblesse. ».

QATAR STRATEGIE DE L'OGRE

Le livre français, à paraître chez Michel Lafon, présente des témoignages et de nombreuses informations pour ceux qui veulent comprendre la structure interne qatarie mais aussi les rouages de la stratégie qatarie, ses moyens, ses buts face aux problèmes arabes aigus et tout particulièrement sur les dossiers libyen et syrien.

Article dans son intégralité sur Riposte Laïque

 

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :