Accueil > Actualités, France, International, Media, Politique, Présidentielles 2012, Propagande > Soupçons de faux sur le document libyen de Mediapart qui accusait Sarkozy

Soupçons de faux sur le document libyen de Mediapart qui accusait Sarkozy

Après un an et demi d’instruction, les magistrats semblent soupçonner une falsification, au point que le directeur de Mediapart, Edwy Plenel, et les journalistes du site, auteurs de l’article contesté, ont été récemment convoqués et interrogés en qualité de « témoins assistés ».

Deux juges d’instruction du tribunal de Paris, René Cros et Emmanuelle Legrand, enquêtent sur l’authenticité d’un document publié en 2012 par le site Mediapart, qui évoquait un financement occulte, par la Libye du colonel Kadhafi, de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. La divulgation de cette pièce  était intervenue entre les deux tours de l’élection suivante, le 28 avril 2012, ce qui avait poussé Nicolas Sarkozy à déposer une plainte pour « faux, usage de faux et recel ».

Une enquête préliminaire avait alors été ouverte et confiée à la police judiciaire. Après un an et demi de recherches, d’auditions et de péripéties procédurales, les magistrats semblent soupçonner une falsification, au point que le directeur de Mediapart, Edwy Plenel, et les journalistes du site, auteurs de l’article contesté, ont été récemment convoqués et interrogés en qualité de « témoins assistés ».

Les enquêteurs s’intéressent notamment au rôle d’un ancien opposant au régime de Kadhafi, Mabrouck Djomode Elie Guetty, qui a servi de source à Mediapart pour certaines enquêtes consacrées à la dictature libyenne et qui assure avoir prévenu les journalistes du site que le document relatif à la campagne de Nicolas Sarkozy était un faux. Ce Libyen de 35 ans, qui dispose en outre d’un passeport tchadien, et titulaire de plusieurs diplômes universitaires acquis en France, où il vit depuis 2000 sous le statut de réfugié, aurait profité d’allers-retours réguliers dans son pays pour récupérer, grâce à ses contacts au sein de l’opposition, de nombreuses archives gouvernementales – une perquisition à son domicile a permis d’en retrouver une partie, dont certains auraient une présentation proche de celui publié par Mediapart.

La note reproduite par le site d’information se présentait comme une note interne rédigée en arabe sur papier à entête et datée du 10 décembre 2006. Sous la signature de Moussa Koussa, alors chef des services de renseignement extérieurs de la dictature libyenne, le texte évoquait une décision prise par Kadhafi d’allouer 52 millions d’euros à la campagne de Nicolas Sarkozy et en transmettait l’instruction à Béchir Saleh, homme de confiance et directeur de cabinet du tyran de Tripoli.

[…]
Convoqué en toute discrétion par les juges le 10 octobre dernier, Nicolas Sarkozy – qui s’est constitué partie civile dans cette procédure – a invoqué, pour sa part, une « manipulation aux conséquences très graves », estimant que la pièce publiée par Mediapart était « un faux grossier que l’on a jeté en pâture à l’opinion entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2012 ». Invoquant un « préjudice considérable », l’ancien président a ajouté : « C’est pour moi un problème fondamental pour notre démocratie que de publier un faux, de salir l’honneur d’une personne à 8 jours du deuxième tour, d’arguer ensuite du secret des sources et de la liberté d’informer – n’est-ce pas en
réalité la liberté de désinformer ? »

Suite et article dans son intégralité sur Vanity Fair

****************

Voir aussi sur Place du Marché:

Mediapart : Sarkozy-Kadhafi : la preuve du financement

Novosti : Sarkozy a bénéficié d’un financement de 100 millions de dollars, et non de 50 millions de dollars

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :