Archive

Archive for the ‘Elections’ Category

Les Français Libres, la formation de Chauprade

francais_libres_1976«Aujourd’hui 13 janvier 2016 naissent “Les Français libres”, le mouvement des forces vives de la France». Après avoir été poussé vers la sortie du Front national après les révélations sur son rôle dans l’affaire Air Cocaïne, l’eurodéputé Aymeric Chauprade lance son propre parti politique. L’ancien conseiller de Marine Le Pen, qui avait été la tête de liste du FN en Île-de-France aux européennes de mai 2014, estime aujourd’hui que la frontiste «se trompe».

Son parti a «pour but de faire gagner en 2017 le candidat d’une droite française crédible et assumée». «Je ne veux pas, en effet, que les Français soient contraints au deuxième tour de l’élection présidentielle à choisir entre un socialisme mondialisé et un socialisme nationaliste», explique Aymeric Chauprade dans une vidéo mise en ligne mercredi. Une critique de la ligne économique du FN portée par Florian Philippot. «Je ne rejoins pas les Républicains, mais je veux peser sur la droite de gouvernement», explique-t-il au Monde. Il entretient notamment des contacts avec l’ex-UMP Charles Beigbeder, qui s’est lui-même rapproché du FN.

L’eurodéputé donne trois axes à son mouvement. Lutter contre le recul de l’État dans les fonctions régaliennes et reconstruire la puissance géopolitique, militaire et énergétique de la France. Mais c’est surtout sur l’islam qu’est focalisé son discours. «Je mènerai sans relâche la lutte contre les propagateurs et adeptes de la loi islamique. Et je prends aujourd’hui la tête de ce combat qu’aucun parti n’assume encore avec clarté», explique l’auteur d’une vidéo controversée en janvier 2015 dans laquelle il dénonçait l’existence d’une «cinquième colonne» islamiste en France. Marine Le Pen l’avait alors désavoué. Il comparaît d’ailleurs ce mercredi devant la 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris après une plainte de la Licra.

«Combat pour la civilisation française»

Aujourd’hui, il fustige «l’islamo-délinquance» et dénonce les «viols perpétrés (à Cologne en Allemagne) par des hommes d’origine islamique». «Cet événement tragique est le symbole même du viol de notre civilisation, de nos valeurs, par les partisans de la loi islamique aux yeux desquels les femmes européennes ne sont qu’un gibier à prendre brutalement», explique-t-il. Et de vanter son «combat pour la civilisation française, son identité, sa langue, ses mœurs, ses institutions et ses lois républicaines».

Contacté, le Front national ne souhaitait pas réagir dans l’immédiat à la création de ce nouveau parti politique. Quant à Aymeric Chauprade, il indique au journal du soir qu’il se «laisse jusqu’au printemps pour voir où ça (le) mène».

Source

Chine Toc !

En février 2012, a grand renfort de tambours et de trompettes, Patrick Weiten, président (DVD) du Conseil général de Moselle annonçait la création trois mille emplois d’ici à 2014 par quelque 2.000 entreprises chinoises qui souhaitent s’implanter sur la mégazone départementale d’Illange.

https://placedumarche.wordpress.com/2012/02/28/un-projet-de-pole-daffaires-chinois-devrait-creer-3-000-emplois-en-moselle/

Qu’en est il depuis?

le projet TerraLorraine d’implantation d’un centre d’affaire franco-chinois est désormais abandonné. L’élu l’a annoncé mardi 15 décembre 2015.

http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2015/12/15/exclusif-terralorraine-a-illange-c-est-fini

Il est juste étonnant que l’élu , au courant de l’échec du projet depuis un moment n’ai pas daigné en avertir ses administrés et éventuellement électeurs. enfin, si , juste après son élection, après le second tour des Régionales…

Il est a noter aussi qu’en 2012 aucun fond public n’était sensé etre injecté dans ce projet; mais depuis; et d’après FR3 Lorraine il en à été autrement…

2012-terra-lorraine-inauguration

Il est aussi cocasse que le très serieux L’Usine Nouvelle , journal sensé être au courant du Business, des grand et des petits secrets de l’Entreprise, etre un phare de la pensée pour tout entrepreneur, continue a faire croire a la chimère chinoise après l’annonce de Patrick Weiten…

 

 

1er tour Départementles 2015 – infographies

Résultats en nombre de voix à 21h

Résultats en nombre de voix à 21h

Le FN est bien ( en votes exprimés pour un parti) le premier parti de France.

binair10

vue « binaire » droite/gauche

Le peuple de France reste « majoritairement » de « gauche » avec 4468173 voix contre 4369781 à « droite »…

 

Catégories :Actualités, Elections Étiquettes :

« Faux tract » de Mélenchon : probable renvoi du procès selon les avocats

La comparution de la présidente du Front national Marine Le Pen, prévue le 11 octobre devant le tribunal correctionnel de Béthune, pour l’affaire du «faux tract» de Jean-Luc Mélenchon lors de la campagne des législatives, devrait être renvoyée, selon leurs avocats.

«Nous avons impliqué deux nouvelles personnes (de l’équipe de campagne de Marine Le Pen, ndlr) dans le procès» par le biais de la procédure de citation directe, a expliqué jeudi Me Raquel Garrido, avocate de Jean-Luc Mélenchon.

Dans le cadre de cette procédure, selon laquelle Jean-Luc Mélenchon poursuit déjà Marine Le Pen, le juge devra donc fixer une consignation lors de l’audience de jeudi, ce qui entraînera un nouveau délai. «La logique judiciaire veut qu’on juge tout en même temps pour les mêmes faits», a souligné Me Garrido, estimant que l’audience pourrait donc être renvoyée à une date ultérieure.
«J’ai de grands doutes sur le fait qu’on puisse plaider le 11 octobre. Je suis prêt mais il y a un élément nouveau créé par M. Mélenchon au dernier moment», a indiqué de son côté Me Wallerand de Saint Just, avocat de Marine Le Pen.
M. Mélenchon fait citer Mme Le Pen pour «manoeuvre frauduleuse» et publication d’un montage sans le consentement de l’intéressé, des délits punis d’une peine maximale d’un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende.
Fin mai, les équipes de Mme Le Pen avaient distribué un tract comportant la photo de M. Mélenchon et reproduisant l’une de ses phrases prononcées lors d’un discours à Marseille le 14 avril : «Il n’y a pas d’avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb».
Le tract sur fond vert, la couleur de l’Islam, comportait également la mention «Votons Mélenchon» et sa traduction dans un arabe approximatif. La citation directe permet à la victime de saisir directement le tribunal, et donne lieu au versement par la victime d’une somme d’argent, la consignation.
Catégories :Elections, Politique, Propagande

Le Twitt, c’est maintenant.

(Ndlr: Bravo à Imperial W )

Touche pas à mon jackpot!

La loi sur le financement des partis politiques incite les petites formations à multiplier le nombre des candidats pour décrocher une manne financière durant cinq ans.

L’offensive a été lancée par François Bayrou : une “loi mystérieuse” conduirait à la multiplication des candidats sous l’étiquette de “pseudo-partis”…  La loi dénoncée par le président du MoDem, c’est la loi sur le financement des partis politiques votée en 1988. Elle venait après des années de non-droit où, pour simplifier, la gauche se finançait sur les marchés publics et la droite sur la générosité des entreprises.

Résultat : une avalanche de scandales politico-financiers…

La solution retenue par le gouvernement Rocard ? Créer un financement public, transparent, des partis politiques, dans l’espoir de supprimer les mallettes de billets. Les malversations n’ont pas complètement disparu – mais c’est un autre sujet.  Car l’attaque de François Bayrou porte plutôt contre les effets pervers de cette loi.

Pour répartir l’argent public entre les différentes formations politiques, la loi retient deux critères : le nombre de voix recueillies aux législatives, et le nombre de parlementaires. Le problème est qu’elle fixe pour le premier critère une condition de cinquante candidats au moins ayant obtenu 1 % – et c’est là qu’apparaît la “loi mystérieuse” : pour obtenir de l’aide, un petit parti doit multiplier le nombre de candidats, en espérant que cinquante au moins passeront la barre de 1 %, déclenchant la manne publique pour cinq ans.

Ce biais avait tout de suite été repéré par l’avocat Bernard Manovelli. Il l’avait mis à profit dès les législatives de 1993, présentant plus de 500 illustres inconnus sous les noms les plus divers (Nouveaux Écologistes, Parti pour la défense des animaux…).

Une “escroquerie légale”, s’exclamait à l’Assemblée un député RPR. La règle sera durcie dans la forme, mais la logique conservée – les héritiers de Manovelli encaissent toujours. Elle amène à compter 6 611 candidats à ces législatives, soit en moyenne plus de 11 par circonscription, avec un record de 23 dans la 8 e de Paris… “Et alors ?” se demande Maxime Rouquet, coprésident du tout nouveau Parti pirate, qui n’a pas d’argent, mais des idées : “Nous expliquons qu’en votant au premier tour pour nous, chaque voix peut nous rapporter huit euros sur cinq ans” – c’est-à-dire cinq fois 1,68 euro par an. Et pour ce Pirate, ce n’est pas volé, puisque c’est voté.

http://www.ledauphine.com/france-monde/2012/06/07/legislatives-le-jackpot-de-la-loi-mysterieuse

Catégories :Economie, Elections, France, Société Étiquettes :
%d blogueurs aiment cette page :