Archive

Posts Tagged ‘eric zemmour’

Service public: la Droite forte veut « l’embauche de journalistes de droite »

La Droite forte, l’un des mouvements de l’UMP qui soumettront une motion au congrès du 18 novembre, a proposé mardi de « démocratiser les chaînes du service public » et « libérer l’information en garantissant l’embauche de journalistes de droite ».
« Les penseurs et journalistes de droite comme Eric Brunet, Eric Zemmour et Elisabeth Lévy sont très peu représentés dans l’audiovisuel français.

Il s’agirait de rééquilibrer l’information et le commentaire politique, à l’instar de ce que fit François Mitterrand en 1981, au lendemain de son arrivée au pouvoir lorsqu’il obtint l’embauche d’une cinquantaine de journalistes de gauche, tout particulièrement communistes, à la télévision, tels Roland Passevant ou Michel Cardoze », affirment dans un communiqué les responsables de la Droite forte, parmi lesquels figurent les jeunes sarkozystes Camille Bedin, Geoffroy Didier et Guillaume Peltier.

« Sur le modèle des chaînes info (Direct de droite/direct de gauche sur BFMTV, duel Macé-Scaron/Thréard sur i-Télé), les chaînes d’information du service public, radios comme télévisions, mettraient en avant, aux heures de grande écoute, le matin, à midi comme le soir, des journalistes se réclamant de la droite – en plus de ceux de la gauche – afin d’assurer une meilleure représentativité des opinions des Français. Ces nouveaux formats d’équité de traitement médiatique seraient obligatoires lors des matinales comme des journaux de 13h et de 20h des chaînes du service public », demandent-ils.

La Droite forte plaide par ailleurs pour l’instauration d’un référendum d’initiative populaire, comme en Suisse, la suppression du financement public des syndicats, « qui doivent vivre des cotisations de leurs adhérents » ou encore la fin du monopole syndical issu de la loi de 1946 « en plafonnant la mise à disposition des permanents syndicaux et en contrôlant les comités d’entreprise des grandes entreprises publiques ».

Le Parisien

Catégories :Actualités, France, Media, Politique, Propagande, Société Étiquettes :

Myopie et néofascisme au Nouvel Observateur

26 septembre 2012 Laisser un commentaire

L’une des leçons à tirer de ce bijou de littérature qu’est La lettre volée, d’Edgar Poe (plus grand américain de tous les temps), est que trop souvent, les hommes n’arrivent pas à voir ce qui se trouve sous leurs yeux. L’article du journaliste (?), ou plutôt, le travail d’indicateur du presque candide Renaud Dély, en est une limpide illustration.

Déroger au politiquement correct : le fascisme selon le Nouvel Observateur

Selon Renaud Dély, il y aurait en France, aujourd’hui, une nébuleuse néofasciste. Sur ce point, nous le rejoignons complètement. Il y a en France, de nos jours, des fascistes dangereux qu’il est impératif de mettre hors d’état de nuire. Ces derniers sont dangereux pour nos libertés publiques et notre prospérité économique. Ces fascistes, nous nous proposerons de les démasquer par la suite, car Renaud Dély, on pouvait s’y attendre, a mal fait son travail et n’a point réussi à les distinguer.

Sont catalogués comme néofascistes par le Nouvel Observateur, qui observe afin de pouvoir dénoncer, des personnalités très diverses que très souvent, peu de choses rassemblent. Ainsi, figurent dans cette « liste » :

  • Des pro-israéliens comme Elisabeth Lévy, Alain Finkielkraut ou Jean Robin et un antisioniste, tel Alain Soral.
  •  Des libéraux comme ce même Jean Robin et Yvan Rioufol, et des individus plus favorables à un protectionnisme et à l’interventionnisme étatique, type Eric Zemmour ou toujours Elisabeth Lévy.
  • Nous retrouvons des pro-islam, tels Alain Soral et Robert Ménard (opposé à la loi sur le voile en 2003) comme des anti-islam, tels Richard Millet et Renaud Camus.
  •  Des membres du Système, type Eric Zemmour et Yvan Rioufol, journalistes dans des médias de grandes écoutes ; Gérard Longuet et la Droite populaire, membres de l’UMPS ; Denis Tillinac, ami de Chirac et Patrick Buisson, ancien conseiller de Sarkozy.
  •  Des individus condamnés à être bannis des grands médias et réfugiés sur le net malgré une certaine audience, types Robert Ménard, alain Soral et Jean Robin.
  • Des identitaires  revendiqués : Bloc identitaire et le site Fdesouche.

Difficile de trouver un point commun entre tous les personnages cités. Pourtant il y en a un. Un point commun qui n’est gage de rien mais qui pourtant les relie : tous ont à un moment donné dérogé aux canons idéologiques du politiquement correct, soit le reflet du versant libertaire de l’idéologie dominante actuelle qu’est le libéralisme-libertaire.

Article dans son intégralité sur Scriptoblog

« Race, un gros mot ou pas ? »

Eric Zemmour revient sur la promesse de François Hollande de supprimer le mot « race » de la Constitution.( Chronique du 12 mars 2012)

(Ndlr : Zem en arrive a la meme conclusion que moi  le 11 mars)

“Haro sur la République des lobbies” – RTL – Elizabeth Lévy

Eric Zemmour étant en garde à vue… C’est Babeth qui le remplace! :mrgreen:

%d blogueurs aiment cette page :