Archive

Posts Tagged ‘l immigration’

Immigration/ Sophie, éducatrice spécialisée : « Nous sommes une pompe aspirante ! » (RMC)

Une éducatrice spécialisée travaillant auprès de femmes issues de l’immigration témoigne sur RMC de son quotidien. Elle s’insurge notamment contre le comportement de Sarkozy. Pour elle, ce n’est qu’un menteur. Car elle considère (à juste titre) que la politique de sarkozy a facilité l’entrée des immigrés dans notre pays. Et elle rajoute qu’il faut que la France cesse d’être une pompe aspirante. Pour ceux qui ne connaissent pas ce milieu, il faut savoir que le discours de cette éducatrice n’y est pas exceptionnel contrairement à ce que l’on pourrait croire.

En effet, quelques professionnels n’hésitent plus à parler ouvertement de l’urgence qu’il y a à stopper l’immigration. Or les média ont tendance à ne laisse passer que les discours immigrationnistes des militants associatifs de gauche.

« Pourquoi les immigrés viennent en France ? Ils ne viennent pas en France parce qu’on est les meilleurs du monde, parce qu’ils nous aiment, parce que c’est le pays qu’ils ont choisi. Ils viennent en France parce qu’ils savent qu’ils auront des aides… » – Sophie

« Vous n’avez pas un autre pays au monde qui offre l’aide médicale gratuite, pas un autre pays au monde qui offre des centres d’hébergement et de réinsertion sociale pour des publics sans-papiers ! Dites-moi où il y a un pays au monde qui accueille des gens sans-papiers ? » – Sophie

Immigration : le gouvernement bidonne les chiffres

11 février 2012 Laisser un commentaire

C’est en toute discrétion que le ministère de l’Intérieur a rendu public hier le rapport annuel qui contient les derniers indicateurs “officiels” des flux migratoires en France. Les chiffres livrés par ce rapport prennent le contre-pied des déclarations gouvernementales. Flairant le danger, le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, s’était empressé de donner d’autres chiffres il y a un mois.

C’est officiel, avec Nicolas Sarkozy, les chiffres de l’immigration ont explosé

Le nombre total de premiers titres de séjour délivrés entre 2007 et 2010 a bondi de plus de 7 %. Chaque année, quelque 200 000 personnes obtiennent ce fameux sésame pour s’installer en France. On est donc loin des rodomontades de Nicolas Sarkozy ou de Claude Guéant sur la baisse de l’immigration. Au niveau de l’immigration de travail, c’est même pire, +51 % depuis 2007 pour les immigrés extra-européens !

La prétendue « lutte contre l’immigration » est donc une vaste mascarade ?

En matière de reconduites à la frontière, le rapport rendu au Parlement montre aussi qu’entre 2009 et 2010 celles-ci avaient baissé de 4,4 % passant de plus de 29.000 à environ 28.000. Comme le note le journal Le Monde, contrairement au discours d’extrême fermeté affiché à l’époque, particulièrement à la suite du discours de Grenoble de l’été 2010, le système d’éloignement des étrangers en situation irrégulière a été entravé par l’essor d’une jurisprudence favorable aux étrangers et par l’inflation de recours contentieux.

Quid des régularisations ?

Traditionnellement, dans ce rapport annuel, il existe une ligne statistique qui permet de connaître leur nombre approximatif. Celui-ci tourne généralement autour de 30.000. Cette année, et pour la première fois, la case n’est pas renseignée. Il est donc impossible de savoir le nombre de régularisations ces dernières années. Un sujet sensible à quelques mois de l’élection présidentielle. Autre perle de ce rapport : pour faire baisser le nombre d’étrangers en France, le gouvernement n’a rien trouvé de mieux que d’ouvrir les vannes des naturalisations. Près de 110.000 par an depuis 2007.

http://fr.novopress.info/107865/immigration-le-gouvernement-bidonne-les-chiffres/

 

France : près de 25% des étrangers hors UE au chômage

Près d’un quart des étrangers non européens sont au chômage. Voilà pourquoi le ministre de l’Intérieur veut réduire l’immigration professionnelle “à la mesure de notre capacité à intégrer” les nouveaux venus.

C’est une étude riche d’enseignements qui est pourtant passée quasiment inaperçue. Publiée le mois dernier par le département des statistiques du Secrétariat général à l’immigration et à l’intégration, elle porte sur “l’insertion professionnelle des immigrés et de leurs descendants en 2010”. Ce document, qui regorge de chiffres, complète les informations diffusées le 27 décembre par l’Observatoire des inégalités sur son site Internet (www.inegalites.fr).

Qu’écrit cet Observatoire ? « Près d’un quart des actifs non ressortissants de l’Union européenne sont au chômage contre 9,1 % de l’ensemble de la population active et 8,6 % des Français » (voir tableaux dans « Valeurs actuelles »). C’est aussi ce que constate le Secrétariat général à l’immigration et à l’intégration. « Au sein de la population française, les immigrés des pays tiers représentent 6 % des actifs mais 13 % des chômeurs ». En 2010, leur taux de chômage était, selon leur origine, deux à trois fois supérieur à celui des Français de naissance : « Les immigrés turcs sont les plus touchés par le chômage (25,9 %), suivis par ceux du Maghreb (22,9 %). Ces derniers ont été très touchés par la hausse du chômage observée ces trois dernières années. »

Les chiffres fournis par l’Observatoire national des zones urbaines sensibles (Onzus) confirment eux aussi que les immigrés d’origine non européenne sont plus fragilisés par la crise que les autres actifs de 25 à 59 ans. En Zus, leur taux de chômage dépasse de dix points celui des non-immigrés (26,7 % contre 15,4 % en 2010). Cet écart ne cesse d’augmenter depuis 2008. La situation des jeunes actifs (15-24 ans) est encore plus difficile : près de 42 % sont au chômage dans les zones urbaines sensibles, quelle que soit leur nationalité. « La surreprésentation de l’immigration non européenne en Zus contribue à expliquer les niveaux de chômage dans ces quartiers », souligne l’Onzus dans son dernier rapport annuel.

Qu’en est-il pour la France ? Les migrants qui s’installent en France, surtout dans le cadre du regroupement familial, « arrivent la plupart du temps sans qualification et, pour un tiers d’entre eux, sans être francophones », remarquait Maxime Tandonnet dans un essai paru chez Flammarion en 2006 : Immigration, sortir du chaos. 40 % d’entre eux vont s’inscrire à l’ANPE (Pôle emploi) quelques mois après leur entrée sur le territoire français, poursuivait celui qui fut le conseiller immigration de Nicolas Sarkozy jusqu’en août 2011. « L’exclusion commence ainsi dès l’arrivée du nouveau migrant en France, en l’absence de la perspective d’obtenir un emploi ».

L’an dernier, Malika Sorel-Sutter s’étonnait dans son livre que l’État poursuive encore « sa politique immigrationniste quand il reste impuissant à résoudre les problèmes d’insertion et d’intégration qui constituent pourtant l’urgence absolue de la France ». Claude Guéant l’a manifestement entendue.

Pôle emploi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article complet :  http://www.valeursactuelles.com/actualit%C3%A9s/soci%C3%A9t%C3%A9/l%E2%80%99immigration-face-au-ch%C3%B4mage20120209.html

Marine Le Pen réoriente sa campagne sur les fondamentaux du FN

Empêtrée dans la quête de ses 500 parrainages, la candidate du Front national à l’Elysée stagne, voire enregistre un léger tassement dans les intentions de vote. Pour rebondir, elle entend remettre au coeur du débat la sécurité, l’immigration et la laïcité.

La présidente du FN va donner une nouvelle orientation à sa campagne. L’offensive doit débuter ce week-end lors de son meeting à Strasbourg.
« Nous avons beaucoup parlé jusqu’ici de la crise économique. Nous allons désormais parler de sujets dont les autres ne parlent plus : l’insécurité, l’immigration et la laïcité », explique Florian Philippot, directeur stratégique de la campagne. Si ces questions ne sont jamais absentes des meetings hebdomadaires de Marine Le Pen, l’idée est d’arriver à les « remettre au coeur du débat présidentiel », poursuit-il. « Le débat est en train de s’enliser sur les questions économiques et sociales, noyé dans des flots d’informations contradictoires, surenchérit Louis Aliot, directeur opérationnel. Il est temps de parler des sujets qui intéressent les Français. »

Article complet ici : http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0201888068330-le-pen-reoriente-sa-campagne-sur-les-fondamentaux-du-fn-286694.php?xtor=RSS-2010

La croissance de la population dépend de plus en plus de l’immigration

Le taux de croissance de la population au Canada pourrait dépendre exclusivement de l’immigration d’ici 50 ans, selon des projections publiées mercredi par Statistique Canada.

Le taux de natalité au pays stagne à environ 1,67 enfant par femme, ce qui est bien en-deçà du minimum de deux enfants par femme nécessaire pour assurer le remplacement naturel de la population, a notamment indiqué l’agence dans la première publication de ses données du recensement de 2011.

Le cas du Canada ne diffère pas de celui des autres pays occidentaux, à l’exception des États-Unis, où le taux de natalité national dépasse les deux enfants par femme.

Au Canada, il faudra ainsi compter sur l’immigration pour gonfler la population, les nouveaux arrivants représentant les deux-tiers de la croissance. Quelque 250 000 immigrants – qui proviennent principalement de la Chine, de l’Inde, du Pakistan et des Philippines – sont admis au Canada chaque année.

Si la tendance se maintient, l’immigration – qui compte pour 67 pour cent de la croissance de la population canadienne à l’heure actuelle – pourrait représenter 80 pour cent de la croissance d’ici 20 ans, et près de 100 pour cent d’ici 2061, a estimé Statistique Canada.

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/201202/08/01-4493968-la-croissance-de-la-population-depend-de-plus-en-plus-de-limmigration.php

 

Catégories :International, Société Étiquettes :

Non, l’immigration n’est pas une chance pour la France

Depuis les années 1970, l’immigration n’est plus une chance. Il est impossible de répondre à cette question sans replacer la croissance de l’économie dans son contexte territorial et démographique mais sans oublier qu’il s’agit d’hommes et de femmes. Il est donc préférable d’aborder ce sujet de manière pragmatique, à l’aide de cas concrets, pour appréhender au mieux la situation. Dans le contexte actuel de la mondialisation des échanges, force est de constater qu’une immigration massive et incontrôlée déstabilise le développement des pays d’origine et d’accueil.

 

http://www.liberation.fr/societe/01012386059-l-immigration-une-chance-pour-la-croissance

Catégories :Actualités, France Étiquettes :
%d blogueurs aiment cette page :