Archive

Posts Tagged ‘musulman’

Les ch’tis d’Allah, le gang de Roubaix

13 novembre 2012 Laisser un commentaire

France 3 – 12/11/12

Ce documentaire revient sur la fanatisation de deux jeunes Français du « gang de Roubaix » dans les années 1990.

Un simple contrôle de rou­tine. Une voiture volée repérée sur un parking de Roubaix. Au moment d’in­terpeller les hommes qui s’en approchent, les policiers sont pris pour cible et mitraillés.
Trois mois plus tard, en mars 1996, quatre des membres de ce que l’on avait surnommé le « gang de Roubaix » s’immolent par le feu aux cris d’« Allah est grand ! » plutôt que d’accepter de se rendre au GIGN qui donnait l’assaut. Leurs chefs, deux Français du nord de la France convertis à l’islam, Christophe Caze et Lionel Dumont, se sont enfuis. Le premier sera abattu quelque temps plus tard, le second arrêté en Allemagne en décembre 2003, puis extradé en France et condamné à 25 ans de réclusion.

Dans son documentaire intitulé Les Chtis d’Allah, le gang de Roubaix, Olivier Pighetti a voulu en savoir plus sur ces deux jeunes hommes. Comprendre pourquoi et comment des individus sans histoire apparente se sont transformés en porte-parole des djihadistes. Surtout, cette plongée dans leur parcours personnel permet de décortiquer le mécanisme d’un enrôlement fanatique et toujours d’actualité. (…)

Caze et Dumont vont ­commettre nombre d’atrocités (certaines séquences d’archives sont à la ­limite de l’insoutenable).

De retour dans le Nord, les deux Ch’tis n’auront de cesse de poursuivre la guerre sainte en ­France, d’où les braquages pour tenter de récupérer de l’argent pour la « cause ». Une enquête qui fait froid dans le dos.

Le Figaro

La Sibérie, prochaine cible des islamistes

Le veto russe au Conseil de sécurité de l’ONU permet aux Européens de justifier leur non-intervention en Syrie. En face, la diplomatie russe se félicite, après le fiasco libyen, de sa ténacité sur le front syrien. Affaibli sur le plan intérieur, le président Vladimir Poutine flatte l’orgueil national pour resserrer les rangs autour de lui. Les élites patriotiques de Russie ne veulent pas trahir leur allié syrien, qui bénéficie de l’assistance militaire de Moscou depuis les années 1950. Ils veulent maintenir la Russie dans le jeu ouvert par les révolutions arabes. Car la Russie est le premier pays musulman d’Europe. Avec plus de 20 millions de musulmans, elle veut à tout prix limiter la propagation de l’islamisme sur son territoire. C’est pourquoi Moscou accuse les Occidentaux de laisser les puissances sunnites du Golfe « armer les salafistes » de l’opposition syrienne.

La situation est d’autant plus préoccupante pour la Russie que la région Volga-Oural, peuplée de 5 millions de sunnites, vient d’être victime d’attaques terroristes. Or, si ce verrou venait à lâcher, c’est la Sibérie pétrolifère qui serait touchée.

Le régime soviétique n’a pas réussi à extirper la foi religieuse, et le renouveau des années 1990 a placé l’islam « traditionnel » des vieux mollahs autoproclamés en concurrence avec un islam urbain, plus identitaire et parfois radical. En 2005, l’inauguration de la mosquée Kul-Sharif, à côté d’une église orthodoxe, dans le kremlin de Kazan, a symbolisé le renouveau d’un islam tatar, européen et tolérant.

Cette image a volé en éclats le 19 juillet 2012, après l’attentat à Kazan contre deux leaders musulmans, défenseurs de cet islam traditionnel menacé. Le mufti Ildus Faizov a été hospitalisé après que sa voiture a explosé. Une heure plus tôt, son adjoint, Valiulla Yakupov, avait été tué par balles devant son domicile. L’attaque a eu lieu la veille du ramadan et fut revendiquée sur YouTube par un groupuscule armé, installé en forêt et dirigé par un certain Marat Khalimov, qui se présente comme l’« amir des moudjahidins du Tatarstan ».

L’apparition sur plusieurs sites islamistes d’appels à la création d’un califat d’Idel-Oural (du nom du grand Etat voulu par les nationalistes tatars) montre l’actualité du projet de déstabilisation de la région Volga-Oural. L’influence du contexte géopolitique est évidente avec la montée en force des pays du Golfe et le positionnement opposé de la Russie aux côtés de Bachar Al-Assad et de l’Iran, l’ennemi chiite. Après avoir sponsorisé la construction de mosquées (dont celle de Kul-Sharif), les Saoudiens investissent dans des organisations plus clandestines, comme ils le font déjà dans le Caucase du Nord en soutenant les boïviki (« combattants ») wahhabites.

Les conséquences d’un embrasement seraient redoutables. La région Volga-Oural, zone unique d’interactions entre les grands monothéismes, le chamanisme et le bouddhisme, représente un modèle de coexistence pacifique. La disparition d’un tel conservatoire vivant de diversités remettrait en cause le processus en cours de construction d’un Etat-nation des citoyens de Russie. Pour l’Europe, la déstabilisation de la région menacerait la sécurité de son approvisionnement en gaz et en pétrole. Deux raisons à cela : la première est que la région, elle-même productrice de pétrole, contrôle l’accès aux ressources. La seconde raison tient à la composition nationale du personnel de forage : grâce à la politique de discrimination positive menée par les Soviétiques, l’immense majorité des ingénieurs pétroliers et des foreurs de Russie sont tatars ou bachkirs. Les riches villes pétrolifères de Sibérie occidentale sont peuplées d’importantes communautés musulmanes.

Or leur isolement dans un milieu russe aggrave le risque de radicalisation islamique. Les risques de déstabilisation restent encore limités mais, s’il venait à tomber, le domino ouralo-volgien risquerait d’emporter avec lui celui de Sibérie. L’Arabie saoudite verrait peut-être d’un bon oeil l’affaiblissement du deuxième exportateur mondial de pétrole. Mais les conséquences d’une guerre de religions dans les champs de pétrole sibériens seraient catastrophiques, dans une Russie encore multiethnique où le projet des communistes d’établir une religion séculière a freiné le processus de sécularisation.

Que ce soient les orthodoxes choqués par le blasphème des Pussy Riot ou les musulmans réticents à l’universalisme islamiste, les habitants de Russie restent plus qu’ailleurs attachés à leur religion.

Le Monde

Catégories :Actualités, International, Société Étiquettes : ,

Un message d’information de la R.A.T.P ( Religion d’Amour, de Tolérance et de Paix)

Message de Sharia4 Belgium: « François Hollande, si tu veux vivre en paix, je t’appelle à devenir musulman »

Extraits :

Il y a beaucoup de musulmans qui ont appelé à voter pour François Hollande. Maintenant que François Hollande tu as gagné les élections… Je t’appelle à craindre Allah pour commencer, et à accepter que nul n’a le droit d’être adoré et suivi en dehors d’Allah et de Mohamed son messager.

Je t’appelle à devenir musulman.

Tu es devenu président… fais que l’être humain n’accepte aucune religion que l’Islam… car il est dit dans le troisième chapitre de l’islam : celui qui vient avec une autre religion (que l’islam) le jour du jugement, celle-ci ne sera pas acceptée, et il sera parmi les perdants et il sera jeté en enfer.

En conclusion, François Hollande, je répète, je t’appelle à craindre Allah, à obéir à ton seigneur, à obéir à ton créateur.

Après cela, je t’appelle à libérer nos sœurs et nos frères musulmans en France, et spécialement nos frères qui nous sont très précieux, nos frère de Forsane Alliza (JPG: le terroriste Mohamed Merah était apparenté aux islamistes de Forsane Alliza, groupe aujourd’hui interdit, et dont les membres ont été arrêtés). François Hollande, ces frères sont innocents. Ces frères sont devenus les victimes de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

Il ne faut pas rater, à 6:27, ce splendide aveu : « La guerre contre le terrorisme, c’est la guerre contre l’islam et les musulmans »… puis « il faut arrêter ce cancer dans les pays islamiques qui se nomme Israël »

On ne va pas t’obliger à devenir musulman, mais on peut te conseiller de devenir musulman. Et je te conseille de réfléchir, de prendre de ce Coran, de lire sur notre religion.

Puis viennent les menaces :
Si tu ne veux pas (devenir musulman), ce n’est pas un problème. Mais je t’appelle, si tu veux vivre en paix, si tu veux sauver la communauté française (à devenir musulman). Mais je ne suis pas en train de te menacer. Ce n’est pas une menace, c’est un conseil (JPG : est-ce tiré du film le Parrain ?)

Donc, il faut libérer les musulmans des prisons, il faut annuler les lois d’interdiction du burka, du voile intégral, du voile dans les écoles, l’interdiction de la viande halal.

On est jamais venu avec une épée vous demander de devenir musulman. Pourquoi vous venez avec vos avions de chasse nous demander de devenir démocrates, de devenir des laïques, devenez des gens qui séparent entre la religion et la politique ?

Alors le conseil est très clair : François Hollande, craint Allah…

 

Le Best Of des fatwas

Les fatwas, avis religieux de spécialistes mais qui n’ont pas valeur de loi, sont nombreuses, presque autant que les musulmans eux-mêmes.

Chacun peut émettre lui-même une fatwa, un avis religieux concernant telle pratique ou phénomène nouveau qui n’est pas prévu par la loi coranique.

Cette fatwa n’a pas valeur de loi mais dans la pratique, une fatwa émise par un éminent juriste, un célèbre prédicateur ou une prestigieuse université islamique comme l’Egyptienne Al-Azhar, a beaucoup plus de valeur que celle émise par le mécanicien du coin, fut-il fervent musulman.

Al-Azhar, garante du dogme sunnite, est d’ailleurs en Egypte une grande productrice de fatwas, devenue un appareil politique de par la portée et l’implication de ses avis sur le comportement des Egyptiens et de la majorité des musulmans du monde.

Fatwas «sauvages» d’origine non contrôlée qui posent problèmes ou en résolvent d’autres, contre fatwas politiques savamment gérées par les régimes en place, l’affrontement est quotidien.

Dans les fatwas, on trouve évidemment de tout, du comment tuer les fourmis et insectes nuisibles aux droits du mort, et de la possibilité pour les femmes célibataires d’utiliser des sex toy ou d’acheter des esclaves masculins pour les consommer (fatwa koweitienne de Salwa al-Mutairi), en passant par les opérations de change Forex Trading, récemment autorisées par la plus haute autorité musulmane de Malaisie.

Bien sûr, chaque fatwa n’est pas suivie aveuglément, comme celle du controversé cheikh marocain Abdelbari Zemzami explique que «l’islam autorise l’acte sexuel sur un cadavre quelques heures après la mort», pour peu que cette relation nécrophile soit du fait d’un veuf qui vient de perdre son épouse. Bref, de tout et de rien, Best of des fatwas de l’année.

1 – L’alcool rendu licite

2 – Le printemps arabe

3 – La destruction des Eglises

4 – Téter sa collègue

5 – OTAN et les forces US

6 – Mickey Mouse et les rongeurs

7 – Les transexuels

8 – Fellation et cunnilingus

9 – La violence et le terrorisme

10 – Les fatwas contre les fatwas

Pour voir plus en détail le  « fatwas top ten » …  suivre le lien ici. 

 

Catégories :International, Société Étiquettes : , ,

100% de la viande est abattue de façon rituelle en Ile-de-France, selon la chambre d’agriculture – AFP le 21/02/2012 à 13:42

21 février 2012 Laisser un commentaire

PARIS (AFP) – La Chambre d’agriculture d’Ile-de-France a confirmé mardi dans un communiqué que 100% de la viande abattue en Ile-de-France l’était selon les traditions musulmane et juive.

« Aucun choix n’est donné aux éleveurs franciliens » qui doivent partir en province pour faire abattre leurs animaux, regrette la Chambre d’agriculture, qui rassemble les professionnels du secteur agricole de la région.

Les animaux doivent faire des « centaines de kilomètres », les carcasses devant être rapatriées pour le conditionnement et la distribution en Ile-de-France, souligne l’organisme qui dénonce la « perte de temps et d’argent ».

Auparavant, les abattoirs de la région étaient gérés par les communes mais « le désengagement des municipalités a vu peu à peu l’ensemble de l’abattage francilien confié à des opérateurs privés », explique la Chambre.

Pour des « raisons de simplification des process et poussés par la réduction des coûts », ces opérateurs ont privilégié un « procédé unique d’abattage rituel », regrette encore la Chambre d’agriculture qui pointe du doigt « le consentement coupable des services de l’Etat ».

Les abattoirs franciliens représentent cependant moins de 2% de la consommation francilienne de viande, affirment encore les professionnels.

Ces derniers regrettent également le manque d’information des consommateurs. « En France on estime que 30% de la viande est abattue selon les rites musulman et juif alors que la demande ne représente que 7%; 23% sont donc commercialisés comme de la viande +traditionnelle+ », toujours selon les professionnels.

Nicolas Sarkozy a estimé mardi que « la polémique » déclenchée par la présidente du FN sur la viande halal « n’avait pas lieu d’être », lors d’une visite au marché d’intérêt national de Rungis.

La candidate du FN, Marine Le Pen, avait lancé la polémique en affirmant samedi que toute la viande distribuée en Ile-de-France serait, à l’insu des consommateurs, « exclusivement » de la viande halal.

La présidente du Front national a réaffirmé mardi matin qu' »on ment aux Français » sur ce sujet.

© 2012 AFP

Les banlieues en passe de devenir terres d’Islam

17 février 2012 Laisser un commentaire

Les banlieues françaises sont en passe de devenir des « terres d’Islam » et de nombreux musulmans français y aspirent, selon l’historien Alexandre Adler, qui s’inquiète de « l’auto-administration musulmane contre l’Etat » dans les quartiers sensibles.

Selon Alexandre Adler, les violences en banlieue ne s’expliquent pas seulement par des problèmes sociaux, mais il existe selon lui « une conception du territoire propre à l’Islam » : « Il y a l’idée dans la doctrine musulmane la plus traditionnelle qu’il existe une terre de l’islam. Là où l’Islam s’est répandu, là où les peuples l’ont accepté cette terre est désormais islamique », a-t-il expliqué lors d’une interview sur France Info.

Selon lui, la situation des banlieues françaises est comparable à celles des régions musulmanes de l’Inde qui ont fini par faire sécession et devenir le Pakistan et le Bangladesh. « C ‘est un peu ce qui se passe quand les quartiers essayent au fond de s’auto-administrer contre le pouvoir d’Etat.  C’est une terre de l’Islam et à un moment donné effectivement, la République n’y pénétrera plus », a-t-il poursuivi.

Alexandre Adler a enfin conclu en relatant une anecdotique arrivée à Martine Aubry. La maire de Lille se rendait à Roubaix, dans un quartier à 90% musulman et « l’Imam l’a accueilli d’un bienvenue chez nous qui malgré toute la tolérance de Martine Aubry dans ce domaine ne lui convenait pas ».

http://24heuresactu.com/2012/02/17/les-banlieues-en-passe-de-devenir-terres-dislam-adler/

Catégories :Actualités, France, Politique, Société Étiquettes : ,
%d blogueurs aiment cette page :