Archive

Archive for the ‘Culture’ Category

Autriche : Découverte d’une prothèse en bois perfectionnée du VIe siècle

Des archéologues autrichiens pensent avoir découvert la plus ancienne prothèse connue en Europe sous la forme des restes d’un pied en bois vieux d’environ 1.500 ans, a-t-on appris jeudi 14 décembre 2016 auprès de l’Institut autrichien d’archéologie.

1601161818020105

La trouvaille date du 6e siècle. Elle a été faite dans la tombe d’un homme amputé du pied gauche et de la cheville, enterré à Hemmaberg, dans le sud de l’Autriche, près de la frontière slovène. À la place des membres manquants, les chercheurs ont identifié dans un amas de cuir et de bois les restes d’une prothèse surmontée d’un anneau de fer fixé sur la jambe. « L’homme semble avoir survécu à la perte de son pied puis avoir vécu pendant deux ans au moins avec cet implant, en marchant relativement bien », a indiqué à l’AFP Sabine Ladstaetter de l’Institut archéologique autrichien (OeAI). […]

« Le risque d’infection était extrêmement élevé, ce qui montre à quel point le traitement médical reçu était bon, alors que nous étions au commencement du monde civilisé », a ajouté Mme Ladstaetter.

Source

 

Découverte d’une «Pompéi» britannique

La BBC l’annonce déjà comme la découverte du siècle. Situé dans l’est de l’Angleterre, le site archéologique, le mieux conservé de l’âge du bronze, va «transformer notre compréhension de la période».

Une trouvaille exceptionnelle. Des vestiges d’habitations en bois extrêmement bien conservés d’un village vieux de plus de 3000 ans ont été mis au jour sur le site de Must Farm, non loin de Whittlesey, en Grande-Bretagne. Selon David Gibson, l’un des responsables du «chantier» qui travaille au Cambridge Archaeological Unit, «il s’agit simplement de la construction en bois de l’Age du bronze la plus complète qu’on ait jamais découverte dans ce pays».

 

 

Des pirogues, de la vaisselle, des textiles, des restes alimentaires… Le corps archéologique britannique n’avait jamais vu ça sur ces terres. Conservée depuis des millénaires sous une épaisse couche de sédiments, elle-même enfermée par des dépôts de limon, personne n’aurait pu soupçonner la présence de cette «capsule temporelle» surnommée la «Pompéi britannique» compte tenu de son degré de conservation. Et pourtant…
Un heureux hasard va permettre la conservation des maisons durant des siècles

Les faits remontent à la fin du XXème siècle. Alors qu’un grand nombre de mines fonctionnent en Angleterre, un chantier décide de s’installer sur le site pour exploiter une carrière d’argile locale et fabriquer des briques. Tandis que l’entreprise use la matière et vident les terres de ses sédiments, des morceaux de bois apparaissent. Il s’agit des premières traces recensées de la fameuse «Pompéi britannique». Si la trouvaille est incroyable, c’est seulement après plusieurs années après que Must Farm parvient à se faire reconnaître comme haut lieu du monde archéologique.

Aujourd’hui redécouverte, grâce à un financement alloué au mois de septembre 2015, la terre est enfin prête à révéler tous ses secrets. Notamment celui de la destruction des maisons qui viennent d’être mises au jour.

(…)

Source

(Ndlr: Voir aussi cet article sur les « ancêtres » des Britanniques… )

Daech a détruit le plus ancien monastère chrétien d’Irak

Confirmant les craintes des autorités religieuses, le sanctuaire Saint-Elie de Mossoul, construit il y a 1.400 ans, a été démoli par l’État islamique. Le lieu de culte rejoint ainsi la liste grandissante des sites religieux et historiques massacrés.

Les photos satellites de l’AP ont confirmé les craintes des autorités religieuses: les combattants de Daech ont démoli le plus vieux monastère chrétien d’Irak, construit il y a environ 1.400 ans. Comme une centaine de sites religieux et historiques depuis que le groupe islamiste contrôle la région, le monastère Saint-Elie de Mossoul a été réduit en cendres.

55d72b50c46188b0388b45b5

L’édifice avait survécu à des siècles de catastrophes naturelles et de spoliations. Des générations de moines avaient prié dans sa chapelle à la lumière de la bougie. Sur la porte d’entrée, avaient été creusées les lettres grecques «chi» et «rho», représentant les deux premières lettres du nom du Christ dans l’alphabet grec.

«Je ne peux pas décrire ma tristesse», a confié le révérend Paul Thabit Habib, natif de Mossoul, dans un entretien à l’AP. «Notre histoire chrétienne à Mossoul est victime d’une barbarie jamais égalée. Nous voyons cela comme une tentative de nous expulser [les chrétiens] d’Irak et l’éliminer notre existence sur cette terre.»

Logique de destruction du patrimoine

Toujours nommée «la grande ville» dans la Bible, Mossoul n’est pas le seul lieu à avoir subi des exactions de cet ordre. Le «régiment de pirates qui n’a rien d’un état» comme l’appelle Joann Sfar, s’est livré à des actes de destruction dans de nombreux sites antiques en Syrie et en Irak, notamment dans le prestigieux sanctuaire de Palmyre, tombé aux mains des djihadistes en mai dernier.

L’État islamique a déjà tué des milliers de civils et contraint des centaines de milliers de chrétiens à fuir la région où ils étaient installés depuis près de 2.000 ans.

Source

Les collégiens britanniques vont apprendre que les premiers occupants de leur île étaient africains!

14 janvier 2016 1 commentaire

La communauté académique a qualifié d’«endoctrinement» le nouveau programme d’histoire à destination des élèves de troisième concernant l’immigration en Grande Bretagne, qui adopte un point de vue inédit sur l’origine de la population britannique.

Le nouveau programme d’histoire proposé aux élèves de 14 à 16 ans sera proposé dans les établissements scolaires du Royaume-Uni à partir de septembre. Intitulé «Migration vers la Grande-Bretagne de 1000 à 2010» («Migration To Britain c. 1000 to c. 2010»), le cours a été développé en collaboration avec les professeurs de l’Association d’études sur l’Asie et l’Afrique et couvre les flux migratoires vers les îles depuis l’époque romaine jusqu’à l’immigration moderne.

Cependant, c’est l’histoire des premiers locataires des îles britanniques qui a suscité le mécontentement des historiens. Le nouveau programme suggère que des Africains y résidaient avant même les anglo-saxons, en se référant à une légion romaine de nord-africains stationnés brièvement près du mur d’Hadrien, qui marquait la frontière avec les territoires du nord, soit l’actuelle Écosse.

Alors qu’il est reconnu qu’environ 500 maures géraient ce fort près de Carlisle, il n’y a aucune preuve de leur installation de façon permanente, s’insurgent les experts, en accusant les auteurs de cette mise à jour de distorsion des faits au profit du «politiquement correct».

Quel est l’objectif de ce nouveau programme ?

Certaines voix prétendent que de tels cours visent à traiter les problèmes contemporains, plutôt qu’enseigner l’histoire.

«Cela semble relever plutôt de l’endoctrinement que de l’éducation. C’est dangereux parce qu’une société soudée dépend de l’opinion partagé d’une histoire commune», a noté le professeur Alan Smithers de l’Université de Buckingham et conseiller du comité d’Education.

L’historien Roy Strong, a également trouvé gênant que «nos enfants aient à apprendre quelque chose qui est clairement conçu pour alimenter des problèmes contemporains au lieu de raconter correctement l’histoire de notre île».

Ray Finch, du parti britannique UKIP, estime que l’histoire est réécrite pour être politiquement correcte. «Cela fait partie de cette idéologie particulière, intimement liée aux perspectives politiques», a-t-il indiqué, ajoutant que cela vise à modifier l’histoire pour poursuivre d’autres objectifs.

Il a également noté que les enfants ne doivent pas être «utilisés comme des moyens de propagande», puisque c’est «faux, immoral et absolument honteux». Pour lui, avec cette proposition, «ils essaient d’éliminer la perception du Royaume-Uni comme d’un pays souverain».

Source

papous02

(Ndlr : Shocking!)

Lyon : 100 000 euros de subventions aux antifas libertaires autogérés

Autogérés

 (Cliquez sur l’image pour une meilleure lecture)

« L’opposition UMP-UDI s’abstient, et le FN vote contre la subvention. »
Nos idiots utiles d’antifas peuvent remercier la droite capitaliste…

Autogérés? Non!

Subventionnés, oui!

Antifas, hahahaha!

Rigolez pas c’est avec votre pognon!

Appel à volontaires pour prendre un aller simple pour Mars

Mars One, société hollandaise à but non-lucratif, a invité lundi des volontaires à soumettre leur candidature pour un aller simple vers la planète rouge en 2022, où ils seront filmés en format téléréalité, a-t-elle annoncé lors d’une conférence de presse à New York.
Le non-retour réduit considérablement le coût de la mission dont la première, avec quatre astronautes, est estimée à six milliards de dollars, ont expliqué sans sourcilier les responsables de Mars One.

 Tout le monde peut être candidat, la seule condition est d’avoir au moins 18 ans et de parler suffisamment bien anglais.

Les principales qualités attendues des candidats sont « leur capacité d’adaptation, la ténacité, la créativité et la compréhension des autres », a souligné Norbert Kraft, le directeur médical de Mars One.
Les quatre premiers volontaires devraient se poser sur Mars en 2023 après un voyage de sept mois. Leur arrivée et leurs premiers pas pour tenter d’établir une colonie sur la planète rouge donnera lieu à une émission de télé-réalité, a expliqué Bas Lansdorp, fondateur de Mars One lors de la conférence de presse.

Suite de l’article sur Le Parisien

Un siècle d’affiches anticommunistes

L’historien Nicolas Lebourg a publié en novembre dernier, chez Les Echappés (maison d’édition de Charlie Hebdo), un ouvrage très instructif et inédit à notre connaissance sur les affiches anticommunistes au XXème siècle : Mort aux Bolchos : Un siècle d’affiches anticommunistes.

Sorte de pendant négatif au livre de Romain Ducoulombier (Vive les Soviets !, paru en septembre) qui tente pour sa part de remonter le parcours d’un siècle d’affiches communistes, l’ouvrage s’engouffre dans les méandres de l’ « anticommunisme primaire », et tente d’en cerner la galaxie. […]

Source et diaporama sur Radio Nova

%d blogueurs aiment cette page :