Archive

Posts Tagged ‘islam’

Une religion de respect, d’amour, de tolérance et de paix, qu’on vous dit!

27 février 2013 Laisser un commentaire

Petit florilège…

Les ch’tis d’Allah, le gang de Roubaix

13 novembre 2012 Laisser un commentaire

France 3 – 12/11/12

Ce documentaire revient sur la fanatisation de deux jeunes Français du « gang de Roubaix » dans les années 1990.

Un simple contrôle de rou­tine. Une voiture volée repérée sur un parking de Roubaix. Au moment d’in­terpeller les hommes qui s’en approchent, les policiers sont pris pour cible et mitraillés.
Trois mois plus tard, en mars 1996, quatre des membres de ce que l’on avait surnommé le « gang de Roubaix » s’immolent par le feu aux cris d’« Allah est grand ! » plutôt que d’accepter de se rendre au GIGN qui donnait l’assaut. Leurs chefs, deux Français du nord de la France convertis à l’islam, Christophe Caze et Lionel Dumont, se sont enfuis. Le premier sera abattu quelque temps plus tard, le second arrêté en Allemagne en décembre 2003, puis extradé en France et condamné à 25 ans de réclusion.

Dans son documentaire intitulé Les Chtis d’Allah, le gang de Roubaix, Olivier Pighetti a voulu en savoir plus sur ces deux jeunes hommes. Comprendre pourquoi et comment des individus sans histoire apparente se sont transformés en porte-parole des djihadistes. Surtout, cette plongée dans leur parcours personnel permet de décortiquer le mécanisme d’un enrôlement fanatique et toujours d’actualité. (…)

Caze et Dumont vont ­commettre nombre d’atrocités (certaines séquences d’archives sont à la ­limite de l’insoutenable).

De retour dans le Nord, les deux Ch’tis n’auront de cesse de poursuivre la guerre sainte en ­France, d’où les braquages pour tenter de récupérer de l’argent pour la « cause ». Une enquête qui fait froid dans le dos.

Le Figaro

L’islam progresse trop en France pour trois Français sur quatre

11 novembre 2012 Laisser un commentaire

Huit Français sur dix estiment qu’il a « trop d’assistanat » dans le pays tandis que trois sur quatre pensent que « l’islam progresse trop », selon un sondage Ifop publié dans le JDD.

Un sondage qui risque de faire parler. D’après un sondage Ifop publié dans le Journal du Dimanche, huit Français sur dix jugent qu’il y a « trop d’assistanat » dans le pays. En effet, il y aurait « trop d’assistanat et beaucoup de gens qui abusent des aides sociales » pour 80% des sondés. Ce taux était de 79% en novembre 2011, d’après le même institut.

En outre, 75% des personnes interrogées pensent que « l’islam progresse trop en France » alors que 70 % estiment qu’il faut que « l’Etat donne plus de libertés aux entreprises ». Ils étaient 69 % à penser la même chose, un an plus tôt. Par ailleurs, 66% des sondés critiquent le fait que « seules les familles les plus aisées peuvent choisir l’établissement scolaire de leurs enfants ».

Concernant la sécurité dans le pays, 56% des personnes interrogées jugent qu’on « ne se sent en sécurité nulle part« , le même taux que l’année précédente. 51% pensent que « les chômeurs pourraient trouver du travail s’ils le voulaient vraiment » conte 53% il y a un an.

Au sujet du mariage homosexuel, 52% sont opposés au fait que « les couples du même sexe devraient pouvoir adopter des enfants« .

Le sondage publié ce dimanche a été réalisé par internet du 6 au 8 novembre auprès d’un échantillon de 2 023 personnes, représentatif de la population française adulte et sélectionné selon la méthode des quotas.

Le Point

Catégories :Actualités, France, Propagande, Société Étiquettes :

La France face au phénomène d’une radicalisation rapide et imprévisible de citoyens français

Dix-sept jours après l’attaque d’une épicerie juive à Sarcelles, la police a démantelé samedi une cellule islamiste prête à passer à l’action. Peut-on savoir combien de profils similaires à celui de Mohamed Merah sont en France ? Qui sont-ils ?

Il est très difficile de donner des chiffres sur ce type de profil pour deux raisons principales. Premièrement, il s’agit de citoyens français qui bénéficient de tous les droits constitutionnels comme tous les autres citoyens ; et deuxièmement, et c’est le facteur le plus important, ils se radicalisent de façon tellement rapide que nous n’avons pas le temps véritablement de les « voir venir ». Quelqu’un qui, il y a quelques mois, n’avait rien à voir avec le djihadisme, qui était un délinquant « ordinaire » pour ainsi dire, pourrait devenir un djihadiste dangereux, voire un terroriste du jour au lendemain.

Il est donc très difficile, dans ces conditions, de donner un chiffre même approximatif sur le nombre de djihadistes en France. Car on ne sait pas combien il y en a à un moment donné, ni combien il y en aura dans six mois. Ce qui est certain c’est qu’on voit se répéter le même phénomène : celui d’une radicalisation rapide et imprévisible.

Existe-t-il une menace terroriste en France ? Pourquoi s’en rend-on plus compte maintenant ?

La menace terroriste en France est devenue plus pressante depuis début septembre pour plusieurs facteurs. Le premier, c’est qu’à l’occasion du onzième anniversaire du 11 septembre, Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) a publié un communiqué dans lequel elle menaçait la France à la fois de tuer les otages, et en mêmes temps de représailles si la France soutenait une intervention militaire au Nord du Mali.

Sur cela est venu se greffer un deuxième élément : le film anti-islam pour lequel aucune manifestation n’a été autorisée. Ainsi, la manifestation sauvage qui a eu lieu devant l’ambassade des Etats-Unis à Paris a focalisé l’attention de la mouvance salafiste djihadiste sur la France. Puis, sont arrivées dans la foulée les nouvelles caricatures de Mahomet qui ont renforcé la haine des djihadistes contre la France.

Enfin, plus récemment, l’activisme de la France sur le dossier malien pour lequel notre pays est apparu comme la seule puissance occidentale à vouloir soutenir une intervention militaire au Nord du Mali pour y déloger les islamistes. Tous ces facteurs sont intervenus au mois de septembre. La France est ainsi redevenue une cible prioritaire en revenant sur le devant de la scène djihadiste.

A propos de la cellule islamiste démantelée ce samedi, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a affirmé : « Il ne s’agit pas de réseaux terroristes qui viennent de l’extérieur, il s’agit de réseaux qui sont dans nos quartiers. Il ne s’agit pas d’étrangers. » Qu’en pensez-vous ?

Il est clair que c’est la principale évolution de la menace terroriste au cours des dernières années. La menace ne vient plus de l’extérieur du pays, comme pour le 11 septembre 2001 où tous les djihadistes ont pris l’avion pour se rendre sur le sol américain ou comme dans les années 1990, non, la menace vient désormais de l’intérieur du pays, en tout cas majoritairement. Car avec la pression sécuritaire et l’efficacité du renseignement et de la coopération internationale, il est devenu très difficile pour des combattants d’Al-Qaïda de venir sur le territoire national pour y perpétrer des attentats.

Le projet de loi discuté mercredi dernier veut répondre à cette nouvelle tendance où la menace est le fait de citoyens français qui vont se former djihad à l’étranger. Le mouvement s’est inversé en réalité. Il n’est plus de l’extérieur vers l’intérieur mais de l’intérieur vers l’extérieur, et il faut une réponse appropriée. L’arsenal juridique aujourd’hui vise davantage à lutter contre la menace qui vient de l’extérieur. Nous sommes donc dans une logique d’adaptation à une évolution récente et inquiétante du terrorisme dans laquelle se mêlent délinquance et djihadisme.

Le milieu carcéral est souvent mis en cause dans les phénomènes de radicalisation religieuse, notamment islamiste. Peut-on y remédier ?

Il n’y a pas que la prison. Le milieu carcéral favorise les conversions et la radicalisation car il s’agit d’un milieu confiné dans lequel les éléments radicaux sont éparpillés et peuvent donc contaminer les autres détenus. Mais il y a également le rôle de l’Internet qui est peu contrôlé aujourd’hui. Les organisations terroristes ont la possibilité, depuis la chute des régimes autoritaires dans les pays arabes, de diffuser énormément de documents sans contrôle – il n’y a plus de censure – mais aussi de diffuser des messages d’appel à la haine, à la guerre. Internet est ainsi redevenu une terre de prédilection pour le recrutement et la radicalisation.

Atlantico

Le Qatar finance les islamistes Algériens

26 février 2012 Laisser un commentaire

Des partis islamistes algériens auraient perçu de l’argent du Qatar et de la Turquie, c’est ce qu’a révélé une source au Qatar.  Ces deux pays sont accusés de  financement de partis politiques islamistes de par le monde et travaillent ensemble à commercialiser  un islam atlantiste celui du modèle turc. Les partis islamistes Algériens dont l’affinité avec l’AKP d’Erdogan n’est nul doute du secret de Polichinelle, affectionnent  des déplacements au Qatar, avec des rencontres au menu avec Al Qaradahoui, le cheikh aux fetwas incendiaires, prêcheur attitré de la chaîne Al Jazeera. On se demande, où les nouveaux partis islamistes ont pu dénicher l’argent nécessaire pour l’organisation grandiose de leurs congrès constitutifs avec ce qu’on sait, une prise en charge totale de leurs invités dans des palaces de l’algérois pendant les jours du congrès. Il est clair que ceux qui  se rendent en Turquie et au Qatar le fassent pour que ces derniers leur donnent quelques dollars et en contre partie, ils reviennent faire la promotion du modèle turc.

http://www.reflexiondz.net/Le-Qatar-finance-les-islamistes-Algeriens_a16205.html

Catégories :Actualités, International, Politique, Société Étiquettes :

Prison ferme pour avoir agressé des filles en maillot de bain au nom de l’islam

Un ressortissant irakien de 32 ans a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Louvain à quatre mois de prison ferme et une amende de 275 euros pour avoir agressé verbalement et physiquement quatre jeunes filles marocaines en maillot de bain à la piscine de Louvain. Le prévenu leur avait signifié que selon l’islam, il était scandaleux qu’elles s’affichent dans cette tenue. L’une des victimes avait dû être soignée à l’hôpital après avoir reçu des coups au visage. Les faits ont eu lieu le 12 septembre 2010 au complexe Sportoase de Louvain. Un an plus tard, la victime qui avait été agressée physiquement a été à nouveau menacée lorsqu’elle a recroisé par hasard le prévenu dans une rue de Louvain. A la suite de cet épisode, la jeune fille a décidé de porter plainte. L’homme a reconnu les faits mais a refusé la proposition d’indemnisation. Il considérait être pleinement dans son droit. « Le prévenu a visiblement des difficultés à réaliser qu’il est en Belgique et que les lois et les normes ne sont pas les mêmes ici que dans son pays d’origine », a estimé le tribunal. (MUA)

http://www.dhnet.be/breaking_news.phtml?id=164353&source=belga&status=3

Le Bain Turc, Jean-Auguste-Dominique Ingres.

Catégories :Actualités, Faits divers, Société Étiquettes :

Lorsque l’islam devient un frein civilisationnel

Dans son ouvrage « Richesse et pauvreté des nations » (1998) David S. Landes explique comment l’islam est devenu un frein au développement.

David Landes explique notamment le mécanisme qui va des interdits religieux au blocage économique, à travers l’exemple bien connu du refus de l’imprimerie, interdite par les religieux : le Coran devait être recopié à la main, la calligraphie arabe, sacrée, ne pouvait faire l’objet d’une impression. Tout livre était considéré comme sacrilège et hérétique.

Via : http://extremecentre.org/2012/02/08/lorsque-l%E2%80%99islam-devient-un-frein-civilisationnel/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Extremecentreorg+%28ExtremeCentre.org%29

%d blogueurs aiment cette page :